• LES RELATIONS SEXUELLES HORS MARIAGE,

    QU’EN DIT LA BIBLE ?
    (2ère partie )

     


     

    INTRODUCTION
    Notre société occidentale du début du XXIème siècle a connu depuis 35 ans un changement de mœurs important. Ce bouleversement touche directement à la conception de vie de couple et celle de la famille et d’une manière plus globale à la moralité.

    Des comportements qui, il y a quelques années, étaient mal perçus sont maintenant ouvertement encouragés. Ceci est particulièrement vrai dans les relations entre garçons et filles où les rapports sexuels et le concubinage sont légitimés par de telles déclarations comme « c’est naturel », « ils s’aiment, ils se découvrent », « c’est la liberté ».
    Devant cette vague d’immoralité, le conseiller chrétien voulant aider les personnes honnêtes à vivre selon la volonté de Dieu a besoin de répondre aux questions précises avec une présentation claire de la position biblique.

    UN PROBLEME DE FOND
    Si ce même conseiller a parfois du mal à trouver des versets qui répondent aux questions d’un jeune couple qui s’aime, la raison se trouve dans la traduction française de la Bible.
    Le mot grec (langue originale du Nouveau Testament) qui s’adresse à l’immoralité sexuelle est « Pornia » ?
    Ce mot dans différentes formes pourrait être traduit par le mot peu utilisé actuellement « fornication ».
    C’est une expression qui a un sens large, englobant tout genre de manque de chasteté et tout abandon aux passions sexuelles.

    Plusieurs situations sont couvertes par ce mot « pornia »
    1. Rapports sexuels entre une prostitué et son client
    2. Rapports sexuels entre deux célibataires pour le plaisir
    3. Rapports sexuel entre deux personnes qui s’aiment sans être mariés
    4. Rapports sexuels entre deux fiancés qui se préparent au mariage
    5. Rapports sexuels entre deux personnes divorcés
    6. Rapports sexuels entre deux personnes vivant maritalement

    Ce mot couvre également tout acte d’adultère où il y a des rapports sexuels d’une personne mariée en dehors de son couple légitime et toute pratique sexuelle destinée à se faire plaisir soi-même (ce même mot grec est à l’origine du mot pornographie).

    La difficulté avec la tradition française c’est que pour éviter un mot trop peu connu comme « fornication », le mot « pornia » a été systématquement traduit par « débauche » qui n’est qu’une facette limitée de la racine.

    Le mot « débauche » évoque tout de suite l’image des orgies romaines, des prostituées, de la promiscuité, de l’hédonisme, des obsédés sexuels.

    La personne sérieuse, amoureuse, influencée par le laisser-aller de la société, ne se sent pas concernée par les versets bibliques dans la tradition française qui, malgré les apparences, s’adressent directement à son comportement.

    La personne qui veut sincèrement faire la volonté de Dieu et ne pas vivre dans le péché doit s’appuyer non pas sur la tradition française limitée dans son sens, mais sur le texte original dans lequel le Saint-Esprit a exprimé toute la puissance de la pensée de Dieu.

    QUELQUES DECLARATIONS DE LA BIBLE CONCERNANT
    LA FORNICATION

    Hébreux 13:4 « Que le mariage soit honoré de tous et le lit conjugal exempt de souillure car Dieu jugera les fornications et les adultères ».

    1Corinthiens 6:13 « Le corps n’est pas pour la fornication ».

    1Corinthiens 6:18 « Fuyez la fornication. Celui qui se livre à la fornication péche contre son propre corps ».

    Galates 5:19 « Or, les œuvres de la chair sont évidentes ce sont la fornication, l’impureté, le dérèglement… ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le Royaume de Dieu »

    Colossiens 3:5 « Faites donc mourir ce qui dans vos membres est terrestre, la fornication, les passions, l’impureté, les mauvais désirs ».

    1Thessaloniciens 4:3,5 « Ce que Dieu veut c’est votre sanctification, c’est que vous vous absteniez de la fornication, c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté, sans vous livrer à une convoitise passionnée comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu »

    D’autres versets à méditer
    Matthieu 15:19 – 1Corinthiens 5:9-11 – 1Corinthiens 7:2 – 1Timothée 1:10,11
    Apocalypse 21:8 – 1Corinthiens 5:1 – 1Corinthiens 10:8 – Ephésiens 5:3-5
    Hébreux 12:15,16

    ET SI ON S’AIME … ?
    La Bible ne fait pas de distinction entre un acte de fornication motivé par l’amour et un acte de fornication motivé par le plaisir. S’aimer n’est pas le prétexte qui excuse tout. Bien au contraire. Si on aime, on souhaite protéger celui qu’on aime de tomber dans le péché.
    La question que nous devons nous poser n’est pas tellement est ce que nous nous aimons, mais est ce que nous aimons Dieu ? Est ce que notre amour pour Dieu déterminera la façon d’exprimer l’amour humain ?

    Un couple fondé sur un amour profond pour Dieu et sur le désir de lui plaire sera un couple solide, vivant dans la joie et la sécurité des vœux de mariage qui tiendront jusqu’à la mort.

    Quand on comprend l’enjeu, ne pas se conformer aux principes de ce monde moderne mais répondre au défi de la Parole de Dieu pour connaître sa bénédiction, vaut vraiment la peine.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique