• Pierre 2018

     Ile de la Réunion

    Les communautés Espace Foi Sans Frontières

    C’est leur histoire/ Pierre

    Soyez les bienvenus

    Pierre est un passionné, un passionné d’histoire …. (entre autres).  Et c’est ainsi que démarre l’interview !  Je cite « La Seconde Guerre mondiale, par son extrême violence, ses persécutions inhumaines, sa durée et son bilan humain a marqué le XXème siècle, devenant le conflit le plus meurtrier de l'histoire. ce conflit armé le plus vaste que l’humanité ait connu, mobilisant plus de 100 millions de combattants … et quant au débarquement sur les plages de Normandie …. »  STOP Pierre  !!!!  

    Du débarquement allié en Normandie  Pierre pourrait en parler pendant des heures – incollable, imbattable sur le sujet (et sur tant d’autres)  il  était bien parti pour me faire revivre ce débarquement  en détail ! Il faut dire aussi que c’est cette terre de Normandie qui l’a vu naître à la fin de la guerre… Mais la période 1939/1945 n’était pas le sujet du jour … C’est de  Pierre que nous voulons parler et de sa rencontre avec Dieu . 

    BADENBADEN/MARRAKECH

    Nous sommes fin décembre 1944,  et Pierre  pousse son premier cri .  Le papa est gendarme,  la maman au foyer, Il sera fils unique. Le petit Pierre a six mois lorsque  le papa est muté en  Allemagne direction Baden-Baden. L’allemand sera sa langue maternelle … A l’âge de 5 ans, nouvelle mutation pour le papa et la famille part pour l’Afrique du nord : Marrakech !  Il sera scolarisé à l’école française jusqu’à la sixième, suit les cours du conservatoire de musique, où il brille au niveau du piano ….(dans les années 1970 il sera pianiste dans  l’orchestre régional de la gendarmerie Rhône /Alpes -  animera des soirées et fera danser dans les petits bals du samedi soir Auvergnats et Savoyards)  …  En  1956  le Maroc accède à l’indépendance ,  il faut penser au  retour  en  France  et en 1957 la famille plie de nouveau bagage !  Dommage la vie sous le soleil marocain, au pied des montagnes de l'Atlas, plaisait bien à Pierre …     

     MAIS D'AVENTURE EN AVENTURE,   DE PORT EN PORT…

    De retour en France c’est le lycée technique de Rouen qui l’attend et à 17 ans il rentre à l’école de formation aéronautique navale de Rochefort – Il devient  quartier maître - des voyages, des voyages et encore des voyages, il navigue sur tous les océans du monde, et embarque même à bord  du  porte-avions Foch ….

    Puis après son  mariage il abandonne la marine, devient gendarme  …. (cf. Témoignage de Monique) .  Et les anecdotes de  cette période foisonnent -  (cf . l’épisode de Jacques Mesrine ennemi public numéro 1,   réputé comme tueur de flic lequel arrive sur un contrôle de Gendarmerie à Orbec, où Pierre était en poste - le célèbre bandit  tire 11 balles de calibre 45, sur son collègue qui par miracle en sort indemne , s'en est suivi durant  trois jours  des  opérations  menées  sans gilet pare-balles pour fouiller granges, fermes, bâtiments où  des gens disaient avoir vu des hommes suspects …. ce genre de chasse  dit-il  est plus stressante que celle aux lapins)

    MULTIPLES CASQUETTES

    Puis Pierre décide de se présenter aux législatives, c’est du jamais vu, il est le premier gendarme à agir de la sorte … un différend avec la hiérarchie éclate, les médias  monte l’affaire en épingle, ça fait  du bruit et  aussi  la une des journaux ….La hiérarchie est désavouée par le gouvernement, jusqu’à l’éviction du directeur de la gendarmerie sur décision ministérielle … Pierre devient encombrant !  L’ambiance est difficile, Il demande une mutation pour l’Outre-mer , c’est accepté en 15 jours  et ce sera La Réunion ! …  et dans les couloirs on entend hourra il dégage !  Nouvelle vie sous le soleil  il fait valoir ses droits à la retraite  (il a 37 ans) et se lance dans différentes entreprises   -  Avec Pierre les projets  ne manquent pas !  Constructeur de maisons à Saint Paul, commerçant à Saint-Denis, correspondant de la préfecture de Mayotte, adjoint au maire, se lance dans la restauration, ouvre un restaurant à l’Ermitage etc. etc . Il  n’avait jamais fait tout ça… et tout réussit-  Il en est persuadé maintenant : Dieu était aux commandes

    RETOUR EN NORMANDIE

    Puis il retourne avec son épouse en métropole la Normandie les accueille ! Pierre  s’occupera d’une société archéologique, participe à des fouilles avec l’INRAP , (Institut national de recherches archéologiques préventive  ) produit quelques écrits sur le sujet, se passionne  de plus en plus pour l’histoire  

     3000 TABLEAUX VENDUS

    C’est une période florissante, une période bénie - Ils exploitent leur talent d’artistes/peintres   et vivent de leur passion, alors que pour la plupart des peintres , c’est souvent une vie de misère, pour Pierre et Monique c’est la prospérité. Ça marche fort-  Ce qu’ils prennent pour leur bonne étoile, en fait ils comprendront plus tard, que c’est Dieu qui a une main bienveillante sur  leur vie - Dieu les cherche et veut les attirer à lui ! Plus de 3000 tableaux vendus, ils courent les  galeries, les expos, participent à des salons, du nord au  sud ils sillonnent la France et vendent, vendent, vendent, et gagnent des prix -   un tableau partira même aux Etats unis. L’acheteur ?  Il n’est autre que le médecin de Bill Clinton - 

    TEMOINS DANS LE MONDE  

    C’est alors que par l’intermédiaire d’amis le couple rencontre  «  Les hommes d’affaires du plein évangile » (Une association qui  rassemble des chrétiens de toutes origines religieuses et socio-professionnelles, engagés dans la vie active et sociale  et qui témoignent de l’action de Dieu dans leur vie . Aujourd’hui Témoins dans le monde   … Ces hommes et ces femmes, sont pour la plupart engagés dans leurs églises respectives, témoignant ensemble, dans le respect de leurs différences, de la réalité de l'action de Dieu dans leur vie.  Le  président  rend visite à Pierre et Monique,  et  ce monsieur pose la question à Pierre « voudrais-tu donner ta vie à Jésus » ?  Et  Pierre  dit oui sur le champ.  Pierre et Monique n’intégreront pas une église en Normandie, mais assisteront aux réunions publiques proposées par l’association une fois par mois.

    CINQ ANS SANS EGLISE

     Puis c’est de nouveau un  retour à la Réunion avec le projet de rejoindre  Madagascar pour évangéliser -  ( un projet qui  habite leur cœur encore aujourd’hui)  …  ils rejoignent une église baptiste dans l’ouest, s’investissent, Pierre est diacre ….et se font baptiser tous deux dans le lagon à l’Ermitage en 2007 … jusqu’au  jour où  une scission intervient au sein de l’église  …  ils quittent  leur assemblée font quelques tentatives ici et là non concluantes et ils seront sans église pendant 5 ans   ….  Et pour  Pierre c’est terminé il ne faut plus lui parler ni d’église, ni de pasteur, ni de chrétiens   …. Il vivra sa foi chez lui – Lira sa bible chez lui … Jusqu’au jour où  il finit par accepter une invitation, déclinée à plusieurs reprises. Mais il y va comme il dit «  A reculons » et  il le soulignera  plus tard, « certainement poussé par le  Saint-Esprit »

    UNE APPROCHE INTERESSANTE

    Tous ceux présents ce soir-là, s’en souviennent encore  de cette soirée à Saint-Leu … Il reconnait «  J’étais d’une humeur exécrable, contrarié avant de venir par différentes choses,  je suis arrivé, bien remonté et  avec des à priori »… «  Je me souviens avoir prévenu de suite, lors des présentations  que j’étais un pénible , et  laissant sous - entendre, que rien ni personne n’y changerait rien  »  … « Mais  plus la réunion avançait, plus  j’appréciais l’approche  spirituelle intéressante de Vincent, le pasteur qui conduisait cette réunion.  En fait, je ne  l’avouerai pas de suite, mais j’écoutais et cela me convenait, il y avait quelque chose de différent dans le discours et  je pensais il est possible que  je donne suite ! ».  

    « Finalement quand on est avec Jésus  et qu’on doit prendre une direction  Jésus nous susurre à l’oreille va y ! C’était le cas ce soir- là ! » 

    « Pas toujours simple de faire des choix, de prendre une direction plutôt qu’une autre, d’aller par-là, plutôt que par-là ! On  aimerait  tellement connaitre  comment est le chemin un peu plus loin, mais on ne voit pas  très loin, et plus loin encore c’est le futur, Dieu le connait ce futur, le chemin est tracé. Il a notre avenir entre ses mains » …

    « Et depuis ce fameux  lundi soir,  ça fonctionne très bien -  Dimanche après dimanche, des choses  se passent  des vies sont sauvées et c’est ce qui me plait »   …

    DES  BENEDICTIONS  CHAQUE JOUR

    Les différentes orientations,  que j’ai prises, pouvaient paraître hasardeuses, comme celle de la voie  d’artiste peintre, qui  bien souvent est synonyme  de  « cruelles déceptions »  -  Nous avons été bénis, Monique et moi sur ce chemin très risqué, avec Dieu c’est régulier, pour le plus grand  plaisir de notre banquier, qui  à l’époque  nous avait accordés un prêt immobilier au vu de notre bilan » … « Je prends  conscience que Dieu est présent à tous moments avec nous, et pas seulement lors des réunions entre chrétiens, les bénédictions c’est chaque jour, et  une place de choix doit lui être donnée dans notre vie, notamment en décidant de le servir, et c’est ce que nous faisons  dans notre assemblée, aux côtés du pasteur  aujourd’hui »  … « Je fais de la bible mes délices, en écoutant Chopin et Liszt , et si Jésus est mon sauveur , mon héro c’est Elie , quel modèle de foi »

    Et Pierre de conclure  « J’ai toujours des projets plein la tête, certains ne demandent qu’à aboutir. C’est en bonne voie. Je sais que Dieu est encore à l’œuvre. D’autres tranches de vie sont devant  et j’ai toujours  dans le cœur cette ambition, ce même désir qui ne m’a jamais quitté celui d’aller évangéliser Madagascar.

    Merci Pierre de nouvelles pages sont à écrire ! Propos  recueillis par Chantal Villageon