•  

    SUICIDE, LA BIBLE QU’EN DIT-ELLE ?

    13 questions de socièté abordées à la lumière de la bible

    par Vincent Esterman Le suicide est un fléau de la vie moderne qui touche toutes les tranches d’âges. Que ce soit l’adolescent pour des agressions répétées à l’école, un jeune abandonné par sa copine, un homme d’affaires qui fait faillite, une femme seule qui souffre de la solitude, une personne âgée qui n’en peut plus de ses problèmes de santé…. 12000 personnes réussissent dans leurs tentatives de suicide chaque année en France. Ces statistiques ne reflètent pas le nombre de tentatives de suicides qui échouent et cachent le fait qu’un nombre incalculable de personnes luttent à un moment ou à un autre avec des « pensées noires » de « faire une bêtise »

     

    LES RAISONS QUI POUSSENT AU SUICIDE

    Hélas nous retrouvons souvent les mêmes scénarios qui poussent une personne à mettre fin à ses jours plongeant ainsi ses proches dans l’incompréhension et la douleur la plus totale. Le désespoir – plus aucune issue, ni perspective d’avenir. Nous avons deux exemples bibliques :

    Saul blessé au combat et sur le point d’être capturé par ses ennemis se donne la mort. Son porteur d’armes suit son exemple – 1 Samuel 31:4,5.

     Achitophel, le conseiller d’Absalom, fils rebelle du roi David. Il avait une influence considérable auprès de David et son fils – 2 Samuel 16:23. Il est discrédité et ne trouvera soutien ni auprès de David, ni auprès d’Absalom dans leur conflit. Il se pend – 2Samuel 17:23. La panique – Un acte sans préméditation face à une calamité

    Le geôlier de la prison de Philippe a tenté de se tuer, lorsqu’il pensait que toutes les personnes s’étaient évadées – Actes 16:27 Il doit sa vie et son salut à Paul. La culpabilité – une forme de désespoir provoquée par des remords ou l’erreur grossière. Paul nous parle de deux tristesses. L’une selon Dieu qui conduit à la repentance et l’autre selon le monde qui conduit à la mort – 2Corinthiens 7:9-10.

    L’exemple suprême est celui de Judas Escariot qui a trahit Jésus. Ses regrets n’ont pas conduit à la repentance mais au suicide – Matthieu 27:3-5 ; Actes 1:16-18. Les voix dans la tête – la pression intérieure, de mauvais esprits qui poussent la personne à vouloir se donner la mort. Si nous pouvons constater cette réelle manifestation démoniaque chez certains, ce n’est pas pour cela qu’une délivrance est évidente. La personne devra accepter de coopérer avec le Saint-Esprit, plutôt que s’abandonner à ses pensées « noires ».

    Un troupeau de pourceaux s’est suicidé sous la puissance de mauvais esprits – Marc 5:13. La tentative de manipulation sentimentale Nous n’avons pas d’exemples bibliques pour ce phénomène qui est très courant dans les ruptures sentimentales. « Si tu me quittes je me donnerai la mort et tu devras vivre avec ça toute ta vie ». Cette réaction immature n’est pas qu’une menace sans fondement. Certains sont passés à l’acte pour se venger.

     

    LE SUICIDE « CHRETIEN »

    Impensable mais toutefois vrai. Plus d’un chrétien face aux problèmes de la vie ont envisagé, comme la réponse de Dieu, de mettre fin à leurs jours dans l’attente que Dieu les accueillerait dans la paix. Ceci est une grave erreur. Si Dieu est là pour aider le chrétien dans sa détresse, il n’accepte aucunement l’option du suicide. L’apôtre Paul est catégorique par rapport aux conséquences pour celui qui « détruit le temple de Dieu » – 1Corinthiens 3:16,17. Le chrétien ne s’appartient pas à lui-même – 1Corinthiens 6:19,20. Le diable a poussé Jésus à faire une tentative de suicide, dans une perspective que Dieu interviendrait. Jésus a repoussé le diable dans ses efforts de provoquer Dieu. On n’impose pas à Dieu notre pensée – Matthieu 4 :5-7.

     

    LA REPONSE DE DIEU AU DESESPOIR

    Une personne dans la Bible qui s’est trouvée au bord du gouffre était David. Il nous donne l’impression d’être sauvé du suicide in extremis. Psaume 38:1-11 « abattu au dernier point » v7. Ce n’est pas la seule occasion où David s’exprime de cette façon– Psaume 31:10,11. Cependant, avant de sauter d’une falaise, David réagit toujours spirituellement. Psaume 38:16 ; Psaume 31:15,16 ; Psaume 42:6-9. Quand il ne voit pas d’issue il lève les yeux et retrouve sa confiance en Dieu. Il savait que même dans la vallée de la mort le divin berger était toujours avec lui – Psaume 23:4.

     

    LE SECRET DE PAUL

    – 2 Corinthiens 4:7-11 Il a déclaré avoir été « pressé mais non réduit à l’extrémité, dans la détresse mais non dans le désespoir, persécuté mais non abandonné, abattu mais non perdu ». Pourquoi Paul dans toutes ses souffrances et difficultés n’a t-il jamais été réduit à l’extrémité, dans le désespoir, envahi du sentiment d’être abandonné et perdu ? Parce qu’il savait que dans le vase de terre il y avait un trésor – la vie de Jésus « manifestée dans notre chair mortelle » v11. C’est ce trésor en nous et la valeur que nous lui accordons qui sera toujours notre ultime protection contre le suicide.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique