• La foi et l'oeuvre de Dieu

    La foi et l'oeuvre de  DieuLA FOI AGISSANTE

    La foi et l’œuvre de Dieu

    Texte :   Jean 5 :17

     

    « Mon Père agit jusqu’à présent ; moi aussi j’agis »

     

    Illus. En arrivant à Paris pour la première fois en 1984 Denise et moi nous avons été invités à déjeuner dans une cafétaria par le pasteur d’une grande église qui pendant les premières années du Réveil Pentecôtiste était l’église phare de toute la France. J’ai posé une question au pasteur, “Dieu, que fait-il en France actuellement ?” Il a réfléchi un instant et il m’a répondu “Rien ! Dieu a fait par le passé et Dieu le fera encore mais pour l’instant il ne fait rien”. J’étais sous le choc.

     

    Alors comment pouvait-il servir un Dieu qui ne faisait rien?

    Peut-être qu’il se justifiait en disant qu’il était fidèle, qu’il vivait dans l’espérance, qu’il était au service de l’église. Mais il ne vivait pas avec un Dieu agissant.

     

    LES DEUX GRANDS PROJETS DE DIEU

     

    Le premier était la création. Dans le livre de la Genèse nous avons un Dieu qui travaille,

    Il a travaillé 6 jours et le 7ème jour il s’est reposé de son oeuvre.

     

    Deuxième grand chantier de Dieu : sauver la créature qu’il avait créée.

     

    Quand Jésus parle de son Père qui agit et que lui-même agit le verbe est “travailler” ou “oeuvrer” et parle de l’oeuvre de sauver l’être humain.

     

    “L’oeuvre de Dieu” est une expression qui est souvent utilisée pour parler des activités de l’église, le déroulement de son programme, son fonctionnement. S’impliquer dans une église, c’est de s’impliquer dans l’oeuvre de Dieu.  “On a à coeur l’oeuvre de Dieu”. “Il faut soutenir l’oeuvre de Dieu”.

     

    Jean donne une explication de “l’oeuvre de Dieu”

    Jean 6:28,29

    La foule a posé la question à Jésus, “Que devons-nous faire pour accomplir les oeuvres de Dieu ?” Jésus a répondu “L’œuvre de Dieu est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé.”

    Ils voulaient faire une oeuvre pour Dieu mais l’oeuvre de Dieu était ce qui devait encore se faire EN EUX.

     

    Quand Dieu agit c’est pour que les gens aient la foi en Jésus.

    Cela permettra à Dieu de sauver la personne et lui donner la vie éternelle.

     

    Ca c’est l’œuvre de Dieu.  Le reste n’a qu’un sens que s’il contribue à cette œuvre-là.

     

    MAIS COMMENT LE PÈRE ET JÉSUS AGISSENT-ILS ?   

     

    Le mot clé est “ATTIRER”

    Jean 6: 44 “Nul ne peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire…”

     

    Personne ne peut croire personnellement, sincèrement en Jésus sans qu’il y ait une oeuvre de Dieu.

     

    Jésus a utilisé ce mot “attirer” une deuxième fois dans Jean 12:31-36

    « Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi. En parlant ainsi, il indiquait de quelle mort il devait mourir. »  Jean 12:32,33

     

    Le mot “attirer” est celui utilisé pour parler de la force d’un aimant.

    Comme une force magnétique qui tire un objet métallique vers l’aimant, Dieu opère une force attractive sur le coeur de l’homme. Cette force intérieure influence la volonté même de la personne.

     

    C’est comme la force de l’amour qui fait que deux amoureux veulent se retrouver constamment, comme l’exprime le Cantique des Cantiques 1:4 “Entraine-moi après toi! Nous courrons”

     

    Illus. Les jeunes à la Réunion n’ont pas honte d’exprimer leur amour devant les autres. Un jour je suis allé à la pêche. Je me suis positionné sur des rochers près d’un parking de grande surface. Deux jeunes, un garçon et une fille, sont venus près de mon poste de pêche. Il fallait que je me concentre sur la pêche parce que manifestement, ils étaient « attirés » l’un à l’autre et ce pendant deux heures !

     

    Le mot “attirer” parle d’un enfant qui court vers sa maman, plutôt qu’à la maman d’un autre.

     

    Jésus dit, “j’attirerai tous les hommes à moi”

    C’est très fort comme déclaration !

     

    LA CONDITION

     

    Pour que cette force pèse sur le coeur des hommes il n’y a qu’une seule condition

    Jésus a besoin d’être « élevé ».

     

    Quand les chrétiens entendent « Elever Jésus », ils pensent tout de suite à la louange et l’adoration.

     

    On retrouve l’idée d’élever Jésus dans plusieurs chants de louange. L’idée c’est qu’en louant Jésus, le Saint Esprit va surnaturellement amener des gens à une réunion et ils seront visités puissamment et sauvés.

     

    En fait, cette idée a été tellement répandu que certains spécialistes de la louange ont même dit « De toute façon aujourd’hui Dieu agit par la louange. On a plus besoin de faire de l’évangélisation. »

    Quelle bêtise ! Quelle erreur ! C’est supprimer le message.

     

    Quand Jésus a parlé d’être « élevé au-dessus de la terre », il parlait de sa mort. Ce n’était pas aux chrétiens de l’élevé avec leurs chants mais aux juifs et aux Romains de l’élevé sur une croix.

     

    Jésus a été élevé au-dessus de la terre une fois pour toute. La condition a été rempli. Il peut maintenant attirer tout homme à lui.

     

    Si la condition n’était pas remplie, on pourrait raisonner « Tous les hommes ne sont pas attirés à Jésus donc Jésus n’a pas assez été élevé. »

     

    Il faudrait faire des marathons de louanges…40 jours de louange pour essayer « d’élever Jésus » ! « Alors Seigneur, as-tu été suffisamment élevé ». Et il répondrait : Vous pouvez mieux faire ! Bon et bien Seigneur, c’est reparti pour 50 jours cette fois ».

     

    Mais aujourd’hui nous pouvons agir sachant que la condition a été rempli et que le Père agit et Jésus aussi agit.

     

    La foi nous ramène dans cette réalité.

     

    Les premiers disciples avait compris que la condition avait été remplie.

    J’aime particulièrement le verset qui dit

    « Ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux… » Marc 16:20

     

    Les premiers chrétiens n’étaient pas dans l’attentisme, ni dans la contemplation, ni dans la réflexion, ni dans l’intercession, ni dans l’adoration…ils étaient dans l’oeuvre de Dieu.

     

    IMAGINEZ Si Dieu n’agissait pas comme pensait le pasteur à Paris

    alors il n’y aurait pas grand-chose à faire.

    On chercherait en tant que Chrétien de s’occuper en attendant le retour de Jésus.

    On pourrait tous faire des mots croisés chrétiens pour dire de faire passer le temps,

    ou des rencontres de Questions pour un Champion de la Bible. Ce serait sympa. Plutôt que donner des Encyclopédies aux perdant on pourrait donner des commentaires sur les Proverbes ou une concordance.

     

    MAIS si comme Jésus la dit “Mon Père agit jusqu’à présent”

     

    Il y a une aventure passionnante qui attend tous ceux qui veulent s’impliquer, se bouger avec la foi.

     

    Illus. Pendant des années je venais à la Réunion et chacun me racontait ses histoires de pêche fabuleuse. Moi, ça m’excitait. A chaque visite je demandais qu’on m’amène à la pêche. Mais chaque fois, il y avait un problème et les peu de fois que j’y suis allé, on n’a rien pris. J’avais sur le mur de mon bureau des belles photos de poissons que j’avais pris dans différents pays mais aucune photo de poisson de la Réunion.  En 2008 quand une mission se préparait j’ai râle auprès du pasteur qui m’avait invité pour conduire la mission. « Peux-tu me trouver quelqu’un qui peut m’amener en bateau ». En arrivant pour la mission, j’apprends qu’une journée de pêche en bateau, au large, avait été organisée. Et quelle journée magnifique ! J’étais comblé. J’ai attrapé un thon énorme et un barracuda et j’ai la photo des poissons et le capitaine sur le mur de mon bureau. Depuis toutes ces années les poissons étaient là. À tout moment, j’aurais pu vivre cette expérience. Mais c’est seulement quand je me suis bougé, quand je me suis rendu là où on pouvait prendre le poisson, seulement quand j’ai commencé une chercher sérieusement que j’ai eu la grande joie de l’attraper.

     

    Aujourd’hui je peux vous affirmer une chose. Une chose est certaine. « Mon Père agit jusqu’à présent ; moi aussi, j’agis ! »

     

    Vous n’avez pas besoin d’attendre, vous n’avez pas besoin de lui demander d’agir comme s’il se reposait.

     

    Il suffit d’aller chercher et trouver où il agit et vous aurez une belle photo à prendre.

     

    L’ASCENSION

     

    Quand les disciples étaient sur le Mont des Oliviers au moment de l’ascension de Jésus, ils se sentaient déboussolés, perdus.

     

    Ils étaient figés en train de regarder le ciel. Les deux anges sont venus vers heureux et les ont remués : « Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder le ciel. » Actes 1:11

     

    Ce n’étaient pas comme cela qu’il fallait vivre leur vie chrétienne.

    Il ne fallait pas qu’ils soient des chrétiens du jour de l’Ascension mais des chrétiens du jour de la Pentecôte.

     

    Le jour de Pentecôte ils ont été remplis de Dieu, remplis d’un Dieu agissant, remplis d’un Dieu qui voulait agir avec eux et à travers eux.

     

    Si vous avez reçu le Saint Esprit de Dieu, il vous poussera à l’action, à agir.  Le Père le Fils et le Saint Esprit agissent là où ils sont accueillis, là où il y a de la foi.

     

    Nous cherchons partout, par tous les moyens, saisissant toutes les occasions, exploitant toutes les possibilités, utilisant tout à notre disposition, passant par toutes les portes qui s’ouvrent, agissant avec toutes les personnes qui le veulent, relevant tous les défis qui se présentent

    et l’oeuvre de Dieu avancera parce qu’elle sera portée par des gens qui ont la foi.