• La communion de l'Esprit

    LA COMMUNION DE L'ESPRIT

    Texte : 2Corinthiens 13 :13

    « Que la grâce du Seigneur Jésus, l’amour de Dieu et la communication (!) du Saint Esprit, soient avec vous. »

    Le mot grec traduit communication est « Koinonia ».

    C’est le même mot utilisé dans Actes 2 :42 « la communion fraternelle ».

    La communion fraternelle c’est les agapes, le partage d’un repas et la joie que ce partage apporte.

    C’est une démonstration de l’amour de Dieu partagé entre chrétien.

    Paul utilise ce même mot pour parler de notre relation avec le Saint Esprit.

    Le Saint Esprit est une personne réelle, comme notre Père céleste est une personne réelle et Jésus est une personne réelle.

    En utilisant le mot KOINONIA pour parler de notre relation avec le Saint Esprit, Paul nous ouvre toute une nouvelle dimension de notre vie spirituelle.

    Ce même mot KOINONIA peut être traduit : communion, association, interaction, intimité, une participation et même une communication.

    Il y a une interaction possible avec l’Esprit de Dieu.

    Il ne s’agit pas juste d’être touché par le Saint Esprit.

    Est-ce que vous parlez au Saint Esprit ? Qu’est-ce que vous lui dites ?

    Pour avoir une conversation, une bonne communication avec le Saint Esprit il faut savoir les domaines où il peut opérés dans nos vies.

    Jean 14 :26  « Mais le consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

    Jean 16 :13, 14 « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité car il ne parlera pas de lui-même mais il dira tout ce qu’il aura entendu et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera. »

    Jésus nous dit que le Saint Esprit annonce, il parle.

    Il parle de quoi ? Il parle de Jésus, sa gloire et son Royaume.

    Il enseigne, il éclaire les choses qu’on n’avait pas comprises. Il rappelle des choses qu’on avait oubliées.

    Illus. Je fais l’expérience en préparant mes études sur les paraboles. Les paraboles très riches semblent couler facilement. Mais il y a des paraboles difficiles. Exemple : Matthieu 24 Le retour de Jésus est comparé à un éclair qui traverse le ciel d’est en ouest. Qu’est-ce que je fais de ça ? Déjà les éclairs ne tombent pas horizontalement mais verticalement. J’ai une page blanche devant moi. Je veux comprendre. Saint Esprit aide moi, éclaire-moi (!). Je commence une recherche google sur les différents éclairs et leurs trajectoires. Je fais une recherche partout dans la Bible où elle parle d’éclairs. Quand tout à coup je le vois…chaque fois qu’un événement spirituel majeur se produit sur la terre il y a un événement naturel majeur qui l’accompagne : la naissance de Jésus, la mort de Jésus, la venue du Saint Esprit, la conversion de Paul, le retour de Jésus.

    Le Saint Esprit connait le chemin qui mène à la vérité et il nous conduit sur ce chemin.

    Il est aussi le consolateur. Il n’est pas quelqu’un qui pleure avec toi.

    Consolateur (le paraklétos) signifie l’avocat de la défense.

    Il intervient pour toi. Il est l’ultime « aide à la personne ».

    Il est là tout le temps pour toi, dans chaque situation, peu importe ton état émotionnel.

    Il est notre assistant divin personnel. Il a été envoyé par le Père pour nous assister tout au long de notre vie.

    Illus Comme un ami avocat qui suit les dossiers, qui accompagne et apporte de bon conseil et qui devant le juge plaide pour toi.

    Le Saint Esprit est discret. Il travaille dans l’ombre. Il annonce Jésus mais ce qu’il fait il ne l’annonce pas toujours. On doit le découvrir.

    Illus. Pendant une période quelques personnes commençaient à venir au culte d’un secteur précis. Est-ce sans signification particulière ou le Saint Esprit est-il en train de faire une œuvre nouvelle dans le secteur ? On avance un pas à la fois.

    C’est lui qui nous fait ressentir la présence de Dieu.

    C’est lui qui nous donne la force quand on se sent faible, et la paix quand les choses ne se passent pas comme on le veut.

    1Corinthiens 2 :9-12

    « Mais comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a pas entendues et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.

    Lequel des hommes, en effet, connait les choses de l’homme si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connait les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Or, nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. »

    Dieu m’a donné beaucoup de choses par sa grâce mais je ne les comprends pas forcément.

    C’est le Saint Esprit qui m’aide à les comprendre et les vivre pleinement.

    La communion de l’Esprit c’est de parler avec le Saint Esprit de ces choses… de ce que Jésus a enseigné, de comment les mettre en application aujourd’hui, et de comprendre ce qu’il y a en réserve pour moi.

    COMMENT LE SAINT ESPRIT NOUS PARLE

    C’est une question importante, parce qu’il y a des personnes à qui il parle et ils ne se rendent pas compte

     et il y en à d’autres qui sont convaincus que le Saint Esprit leur a parlé quand c’est leur propre projection.

    Quelques règles à respecter pour ne pas se tromper :

    Entendre le Saint Esprit n’est pas une science exacte, on peut se tromper.

    Quelqu’un qui n’admet pas la possibilité de se tromper se trompe déjà.

    Le Saint Esprit ne contredira jamais la Parole de Dieu, ni l’esprit de la Parole. Quelqu’un qui parle au nom du Saint Esprit avec arrogance ou dureté… ne l’écoutez pas.

    Est-ce qu’une « parole » se confirme par les faits ?

    Il faut tester une parole avant de pouvoir dire « Dieu m’a parlé ».

    Utiliser un langage plus nuancé « Je crois que Dieu me met quelque chose à cœur. »

    Finalement il n’y a qu’une façon sûre de savoir si c’était le Saint Esprit. C’est après coup, avec du recul, en voyant les fruits.

    Illus. A une certaine époque Denise et moi, avons mis en vente notre maison en région parisienne. Mais plutôt que passer par une agence nous avons décidé d’essayer de vendre de particulier au particulier. J’ai donc accroché un panneau à la fenêtre au premier étage. C’était un lundi. Le vendredi soir je rentre de ma journée à mon bureau à Paris et dans la voiture, dans ma tête et non d’une façon audible, j’entends : « Tu peux ranger ton panneau. La maison est vendue. ». En arrivant à la maison je l’ai expliqué à mon épouse, mais je n’ai pas enlevé le panneau, non pas par désobéissance mais pas prudence au cas où c’était une projection de ma part. Le samedi soir nous avons reçu un appel. Le lendemain, dans l’après-midi, un couple est venu pour visiter. Le lundi la maison été vendue.

    En fin de compte, il y a une autre façon de reconnaître quelqu’un qui parle avec le Saint Esprit et à qui le Saint Esprit parle …il devient plus comme Jésus…par son amour, son humilité et sa joie.

    La communion avec le Saint Esprit est possible pour toute personne qui la recherche. N’est-ce pas merveilleux !

     

     

     

    « La plénitude du Saint EspritComprendre la puissance de Dieu »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :