• L'importance de manger ensemble dans le NT

     L'importaonce de maner ensemble dans le NTL’IMPORTANCE DE MANGER ENSEMBLE

    DANS LE NOUVEAU TESTAMENT

     

     

     accueil

    Comprendre ce qu'est l'église

    J’ai rencontré un leader chrétien qui suit notre page Facebook et qui m’a dit à Espace Foi Sans Frontières soit vous êtes à table soit vous êtes dans l’eau en train de baptiser. Il n’a pas tort.

    Nous nous retrouvons souvent après les réunions autour d’une table pour partager un repas.

    Mais, rassurez-vous, il y a aussi des photos de réunions d’études, des auditoires de culte, et d’autres activités de l’église.

    Ce sont surtout les photos de la table et des baptêmes qui attirent l’attention.

    Parfois certaines personnes sont gênées par les photos de la table, comme un qui m’a dit « vous devriez plutôt publier des photos de louange et prière. » Mais j’estime que des photos de personnes en train de louer Dieu ou prier, c’est envahir leur intimité.

    Un autre, dérangé par nos photos de table a mis un commentaire pas gentil sous une photo de repas :

    « Vous êtes de ceux qui disent : « mangeons, buvons, réjouissons-nous car demain nous mourrons. ». Vous devriez plutôt jeûner et prier. »

    C’est une réaction de jugements et de critiques qu’on retrouve souvent dans le monde évangélique.

    Mais beaucoup nous disent : « Vos photos de table respirent la joie et l’amour qui existent entre vous. Elles sont si belles. »

    Alors la question que j’aimerais aborder avec vous c’est par rapport à notre culture de partager la table ensemble et souvent :

    Est-ce qu’en tant que Chrétien,  le fait de manger souvent  ensemble, c’est charnel ou spirituel ?

    Cette question m’a poussé à étudier la place de la table dans le Nouveau Testament,

    non pas pour nous justifier,mais pour comprendre quelque chose d’important qui est mal compris dans notre monde chrétien.

     

    L’APPROCHE DE JÉSUS

    Les pharisiens attaquaient Jésus sur cette question parce que ses disciples avaient une culture de la table :

    Luc 5 :33,34   Ils lui dirent : Les disciples de Jean, comme ceux des pharisiens, jeûnent fréquemment et font des prières, tandis que les tiens mangent et boivent. Il leur répondit : Pouvez-vous faire jeûner les amis de l’époux pendant que l’époux est avec eux ?

    Jésus s’est démarqué de la spiritualité des pharisiens mais aussi  de celle de Jean-Baptiste.

    Jésus a souligné qu’être ensemble en Son nom doit être dans une ambiance de fête, une ambiance de mariage, un jour de joie et d’amour.

    Jésus dit que les rassemblements des chrétiens ne doivent pas être comme ceux des réunions du judaïsme.

    Être Chrétien demande une approche radicalement différente, basée sur la notion de fête dans la présence de Jésus.

     

    L’EXEMPLE DE JÉSUS

    Jésus lui-même, a encouragé cette culture de table par l’exemple qu’il a donné.

    Dans les Évangiles, Jésus est très souvent à table et dans ses paraboles il a souvent parlé de la table et de festin.

    Luc 7 :36 Un pharisien pria Jésus de manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien et se mit à table.

    Luc 11 :37 Pendant que Jésus parlait, un pharisien le pria de dîner chez lui. Il entra et se mit à table.

    Luc 14 :1 Jésus étant entré, un jour de sabbat, dans la maison de l’un des chefs des pharisiens pour prendre un repas, les pharisiens l’observaient.

    A Béthanie chez ses amis, Marthe, Marie et Lazare

    Jean 12 :2 Là, on lui fit un souper ; Marthe servait et Lazare était un de ceux qui se trouvait à table avec lui.

     

    LE REPAS AU CIEL

    Un jour quelqu’un qui mangeait avec Jésus a compris, par révélation, l’importance spirituelle de la table.

    Luc 14 :15 Un de ceux qui étaient à table, après avoir entendu ces paroles, dit à Jésus : Heureux celui qui prendra son repas dans le royaume de Dieu !

    C’est une très bonne nouvelle ! Au Ciel, nous allons bien manger et boire dans la joie, dans la présence de Jésus.

    En réalité, au Ciel, la table aura une place capitale, ce sera un véritable festin.

    Et Jésus laisse glisser que la table ici-bas prépare la table au Ciel.

    Pendant le tout dernier repas de Jésus, pris avec ses disciples, il a institué la sainte cène, que Paul appelle, la table du Seigneur, Jésus a dit ceci à ces disciples :

    Luc 22 :28-30  Vous, vous êtes ceux qui avaient persévéré avec moi dans mes épreuves ; c’est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur, afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume et que vous soyez assis sur des trônes pour juger les douze tribus d’Israël.

    Nos repas entre nous chrétiens, pris ensemble en présence de Jésus, sont des moments prophétiques qui préfigurent la table de Jésus au ciel.

    C’est pour cette raison que les premiers chrétiens se réunissaient pour des AGAPES.

     

    LES 4 PILIERS DE LA PREMIÈRE ÉGLISE

    Actes 2 : 42   Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction de pain, et dans les prières.

    L’église primitive était basée sur 4 piliers et notez bien l’ordre :

    L’enseignement des apôtres (priorité pour former des disciples)

    La communion fraternelle, (accueil de chaque personne et l’amour vécu)

    La fraction de pain (l’annonce de l’Évangile : la mort et la résurrection de Jésus)

    La prière (la louange et la présence de Dieu),

    La communion fraternelle, c’était plus que boire un coup en grignotant des chips à la fin d’un culte.

    La communion fraternelle des premiers chrétiens était basée autour des « agapes » - des repas d’amour et de joie, qui célébraient la présence de Jésus au milieu d’eux.

    Mais beaucoup de chrétiens n’ont pas compris cela.

    Illus. A Paris certains chrétiens avaient des réactions parfois plus parisiennes que chrétiennes. On faisait des agapes une fois par mois et quand j’ai demandé à l’un pourquoi il ne restait pas il m’a répondu : j’ai tout ce qu’il faut à la maison !

    C’est pour ça que les photos des repas respirent l’amour et la joie.

    Ce n’est pas casser la croûte ensemble ou se faire une bonne bouffe entre chrétiens, ce sont des agapes.

    « Agapes » signifie l’amour de Dieu partagé.

    Un commentateur biblique (Ceslas Spicq) a dit ceci :

    dans les premières communautés chrétiennes, « la coutume officielle de l’Église est d’exprimer l’amour de tous ses membres, par deux actes, non équivoques de leur tendresse et de leur union ; d’une part, ils se saluent les uns les autres en s’embrassant affectueusement ; d’autre part, ils se réunissent pour manger ensemble autour d’une table commune, où ils prennent conscience de leur fraternité. Parce que c’est l’amour qui inspire cette réunion et cette communion, ces repas sont appelés agapes » 

    Illus. Ce n’est pas comme quand quelqu’un prend le service à la Poste. Machinalement il sert la main des hommes sans même les regarder et fait une bise aux femmes qui ne transmettent rien. C’est un signe d’affection sans affection ! Certains font la bise à quelqu’un tout en parlant avec une autre personne !

    Les premiers chrétiens ne se faisaient pas une bonne bouffe avec les copains.

    « Les agapes » portaient tout le sens premier de ce mot : le partage de l’amour de Dieu.

    Actes 2 :46 Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur.

    Ces premiers chrétiens n’étaient pas des sauvages qui fuyaient le contact approfondi avec les autres.

    Ils ne disaient pas qu’ils ne pouvaient pas parce qu’ils n’avaient pas le temps, ou parce qu’ils n’avaient rien préparé ou parce qu’ils avaient prévu autre chose.

    C’était important pour eux.

    La table c’est la différence entre une institution et une communauté.

    Quelqu’un qui fait partie d’une communauté veut vivre les agapes des premiers chrétiens et ces agapes nous préparent pour la table de Jésus dans le royaume des cieux.

    Quand un couple veut retrouver tous ses enfants et  petits enfants ils invitent toute la famille à se retrouver à la maison familiale. Pour faire quoi ? Regarder la télé ensemble ? Bien sûr que non. Ils mangent ensemble.

    Les agapes, c’est notre Père Céleste qui veut rassembler ses enfants en les invitant à sa table. Ceux qui mangent et qui boivent à table avec Jésus sur la terre, boiront et mangeront avec lui au Ciel, autour de sa table.

    Les premières communautés avaient compris cette vérité et exprimaient cet amour entre eux par deux choses concrètes : le saint baiser, que Pierre appelle un baiser d’affection (1Pierre 5 :14) et les agapes, les repas pris ensembles.

     

    LA TABLE ET L’EVANGELISATION

    Jésus a été critiqué parce qu’il mangeait et buvait avec ces disciples mais il a aussi été critiqué parce qu’il mangeait avec des gens de mauvaise vie.

    Et c’est chaque fois les pharisiens qui le critiquaient.

    Marc 2 :15-17 Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie se mirent aussi à table avec lui et avec ses disciples ; car ils étaient nombreux et l’avaient suivi. Les scribes et les pharisiens, le voyant manger avec les publicains et les gens de mauvaise vie, dirent à ses disciples : Pourquoi mange-t-il et boit-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie ? Ce que Jésus ayant entendu, il leur dit : (…) Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs.

    Jésus s’est servi de la table pour évangéliser.

    L’ambiance d’un bon repas c’est une super façon de mettre les non chrétiens à l’aise et de partager notre foi.

    En fait, Jésus nous encourage d’adopter cette approche.

    Il a envoyé ses disciples évangéliser en leur disant :

    Luc 10 :8 Dans quelque ville que vous entriez et où l’on vous recevra, mangez ce qui vous sera présenté, guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : Le Royaume de Dieu s’est approché de vous.

    D’abord on mange avec les gens, ensuite on guérit et on annonce.

    Le seul problème avec cette forme d’évangélisation est un problème de taille. On risque de prendre du poids ! Ma solution :  à la maison, régime jambon tomate !

    Pourquoi la table est-elle une très bonne approche pour l’évangélisation ?

    Parce qu’à table on a du temps, on se parle, on apprend à se connaître et s’apprécier. Le cœur s’ouvre.

    La table des païens permet de découvrir la table des chrétiens qui permet e  découvrir la table de Jésus au Ciel.

    Quel beau programme !

    Apocalypse 3 :20 le résume parfaitement.

    C’est Jésus qui parle : Voici je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi.

    Il se met à table avec nous. Une relation commence.

     

    L'Eglise qui me fait rêver

    L'Eglise maison de Dieu 

    Le fondement de l'église

    L'église famille de Dieu 

    L'Eglise un corps vivant

    L'Eglise une armée victorieuse

    L’Eglise, l’épouse de Jésus 

    L'Importance de manger dans le NT