• Les messages de Vincent Esterman

     

    L’EGLISE…LA MAISON DE DIEU

    SERIE COMPRENDRE CE QU’EST L’Eglise - 1 -

    1Pierre 2 :4-10

    4 Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu;5 et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus Christ.6 Car il est dit dans l'Écriture: Voici, je mets en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse; Et celui qui croit en elle ne sera point confus.7 L'honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle, et une pierre d'achoppement, et un rocher de scandale;8 ils s'y heurtent pour n'avoir pas cru à la parole, et c'est à cela qu'ils sont destinés.9 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,10 vous qui autrefois n'étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde.

    Cette nouvelle série a pour but de nous aider à comprendre ce qu’est l’église et comment nous pouvons davantage en faire partie.

    Il y a des images très fortes que nous allons voir ensemble dans les semaines qui viennent…

    Aujourd’hui, nous découvrons l’église comme la maison spirituelle, l’habitation de Dieu.

    Le problème du terme « église » c’est qu’il n’a plus le même sens de nos jours qu’il avait au temps du Nouveau Testament.

    Quand on parle de l’église aujourd’hui… c’est, évidemment, le bâtiment.

    Si vous voulez venir à la soirée le mardi soir à Petit Serré je vous dirais de vous garer devant l’église et de faire les 100 mètres à pied. On se comprend.

    MAIS pour les premiers chrétiens si je leur disais cela, ils ne comprendraient rien. Il n’y avait aucun bâtiment qu’on appelait « une église ». Ils répondraient « D’accord, mais, l’église, où sera-t-elle? »

    Les premiers chrétiens voyaient « l’église » dans le sens premier du terme.

    Le mot grec traduit « église » est le mot « ekklésia ». De ce mot on a des mots français comme « ecclésiale » ou « ecclésiastique ».

    Le mot signifie littéralement « ceux qui sont appelés à sortir ». Il fait référence à ceux qui ont répondu à l’appel de l’Evangile et qui sont sortis du monde païen, adonnés au péché, mais il s’applique également à ceux qui sont sortis du Judaïsme.

    Donc, pour les premiers chrétiens, « l’église, c’est nous ». Et là où nous nous réunissons…c’est l’église.

    LES PIERRES VIVANTES

    La première image qui va nous aider à comprendre l’église de Jésus c’est l’image de « la maison spirituelle ».

    Dans ce passage 1Pierre 2, Pierre nous appelle des « pierres vivantes » et c’est avec des pierres vivantes que cette maison de Dieu est construite.

    L’image est belle : pour qu’une pierre puisse faire partie d’une construction de maison …

    elle doit être taillée et placée dans un mur aux cotés des autres pierres.

    Si les pierres ne sont pas placées c’est un tas. Quand un camion livre des parpaings sur un chantier…ce n’est pas une maison mais une palette

    Le problème du chrétien qui vit d’une grande convention chrétienne à une autre, c’est qu’il peut être une pierre taillée mais il ne fera jamais partie de la maison de Dieu. Il appartient à un tas.

    Il n’y a que deux fois que Jésus où Jésus a parlé de l’église dans les Evangiles…l’une c’est quand il a dit « Je bâtirai mon église ». Matthieu 16 :18

    Jésus est le maçon sur le mur et le Saint Esprit est son ouvrier qui lui lance les pierres.

    Ce qui est étonnant c’est que Jésus est à la fois celui qui construit la maison et il est aussi la pierre de l’angle, c’est à dire, le fondement, la pierre sur laquelle toute la maison repose.

    LA MOSAIQUE DE L’EGLISE

    Pierre, après avoir présenté l’église comme maison spirituelle, réaffirme le vrai sens de l’église… « ekklésia » - ceux qui sont appelés à sortir.

    Il écrit à des juifs qui se sont convertis à Jésus.

    Ce qu’il leur dit est très important dans l’esprit juif.

    Le juif avait un sens d’être un peuple privilégié. Ils avaient été choisis par Dieu en tant que nation.

    Dieu a fait alliance avec ce peuple. Il était le Dieu d’Abraham, Isaac et Jacob. Il n’était pas le Dieu des autres. Dans l’A.T. le peuple juif était « la prunelle de l’oeil » de Dieu.

    Aucune autre nation n’avait reçu ce privilège.

    Dieu, par sa main puissante, les avait sortisde l’esclavage en Egypte.

    Devant eux, Dieu avait ouvert la mer Rouge.

    Il leur a donnés les 10 commandements.

    Ils les a conduis jusque dans la terre promise.

    Ils avaient reçu les prophètes et les promesses de la gloire à venir.

    Mais quand le juif se convertissait à Jésus il doutait sur cette question. « Je faisais partie du peuple privilégié et maintenant je renonce à ce privilège. »

    Pierre dit aux jeunes convertis, NON, en Christ vous êtes encore plus privilégiés !

    Il va utiliser 4 expressions :

    VOUS ETES UNE RACE ELUE

    Une race parle d’une ethnie…nous sommes nés d’une semence divine.

    Nous partageons la même ADN.

    Nous sommes « une race élue » parce que nous sommes nait de la semence incorruptible de Dieu, notre Père.

    Pierre appelle Jésus « la pierre vivante choisie et précieuse »

    et tout de suite, il nous appelle « des pierres vivantes » et nous aussi, nous sommes choisis et précieux.

    UN SACERDOCE ROYAL

    Dans l’A.T. il n’y avait qu’UNE des 12 tribus d’Israël qui avait le privilège d’être des sacrificateurs...les lévites.

    Mais tout chrétien possède le privilège d’offrir des sacrifices de louanges à Dieu parce qu’ils sont offerts par la foi et par l’Esprit de Dieu. Hébreux 13 :15

    On pourrait singer quelqu’un qui apporte ses sacrifices de louanges à Dieu mais ceux qui le font avec foi et amour dans le cœur sont un sacerdoce royal

    UNE NATION SAINTE

    Le mot « saint » dans le nouveau testament signifie « mis à part. »

    Si le mot « église » a perdu son sens original, c’est le cas également pour le mot « saint »

    qui dans la Bible est une référence à toute personne ayant mis sa foi en Jésus et aie été rendu saint par son sacrifice à la croix.

    Donc, Paul dans sa lettre aux Colossiens écrit « aux saints et fidèles frères en Jésus-Christ qui sont à Colosses » Col1 :2

    Au début du 20ème siècle il y avait une fausse doctrine qui circulait dans les milieux évangéliques anglophones que la Grande Bretagne était devenue la nouvelle nation sainte de Dieu, parce qu’elle avait un immense empire et qu’elle avait envoyé des missionnaires dans le monde entier pour porter l’Evangile. Cette nation se voyait supérieure aux autres nations.

    Mais aujourd’hui plus beaucoup ne croient à cela.

    La « nation sainte » de Dieu n’est pas politique ou ethnique mais ce sont tous les citoyens du ciel, tous ceux qui ont mis leur foi en Jésus, et sont mis à part par Dieu, pour Dieu.

    J’espère que tu as ta carte d’identité nationale du ciel !

    UN PEUPLE ACQUIS

    Un peuple que Dieu s’est formé pour lui-même des gens qui n’étaient pas un peuple.

    Ce privilège n’est pas donné à un chrétien seul mais à « un peuple » l’église, à cette maison que Jésus construit.

    Il a acquis ce peuple en choisissant des individus, les « pierres vivantes » sont des pierres choisies.

    J’ai reçu dernièrement un email d’une femme en Australie qui s’appelle Susan

    Elle commence par « Je ne sais pas si tu te souviens de moi » Elle avait signé avec son nom d’épouse que je ne reconnaissais pas. Mais quand elle m’a dit son nom de jeune fille tout de suite les souvenirs se bousculaient dans ma tête et un élan très fort d’affection est monté dans mon cœur. Les souvenirs remontaient à 33 ans. Elle n’avait que 10 ans à l’époque. J’étais tout jeune pasteur et nous étions en train de lancer notre première église en Australie. Le jeudi matin je m’étais fixé l’objectif de frapper à toutes les portes autour de l’église. Un jour j’ai frappé à une porte et une dame d’environ 35 ans m’a ouvert la porte et nous avons parlé. Elle était en pleine recherche de Dieu et se elle posait beaucoup de questions. Elle écoutait et à la fin j’ai prié pour elle. Le dimanche suivant elle est venue à la réunion avec ses 3 enfants et à l’appel a donné sa vie à Jésus. Son mari était un peu récalcitrant au départ mais il est venu et lui aussi a donné sa vie à Jésus. Un jour il est venu me voir et il m’a dit « Vincent, est-ce que je peux chanter un chant dimanche prochain ? » « S’il n’est pas chrétien non mais s’il est chrétien, alors c’est oui » Le dimanche suivant il nous a bouleversés avec son chant intitulé « Le Phare ». Il avait une belle voix, et on a été tous émus. J’aimais beaucoup cette famille mais quand nous avons quitté l’église pour aller en France je les ai perdus de vue. Et maintenant 30 ans plus tard la fille me raconte l’histoire de la famille, comment ses deux frères qui avaient touché à la drogue sont revenus à Jésus. Ils sont tous dans des églises aujourd’hui en train de suivre le Seigneur. Ils font tous parti de cette maison spirituelle de Dieu. Et je me suis souvenu de ce premier jour où j’ai frappé à sa porte.

    Dieu est en train d’acquérir un peuple, un peuple qui n’était pas un peuple mais qui aujourd’hui est le peuple de Dieu

    Vous avez l’immense privilège d’en faire parti. Nous sommes une maison, une habitation spirituelle, pour Dieu lui-même.

    Nous sommes des pierres vivantes choisies, précieuses, taillés et placés par Jésus. Les uns aux cotés des autres et Dieu vit au milieu de nous.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique