• jeudi 3 juillet l'euthanasie

    SAINT-GILLES-LES-BAINS  "QUESTIONS DE SOCIETE"

    A la lumière de la Bible et de l'actualité, Vincent Esterman abordera  ce jeudi 3 juillet   18h30 un sujet brûlant "L'Euthanasie". Soirée ouverte à tous   (Entrée par le théâtre de plein Air)

    06 92 79 70 26

    L’EUTHANASIE, la bible qu’en dit-elle ?

              Nous n’avons qu’un seul exemple dans la Bible où un homme demande à un autre de l’aider à mourir et ce dernier passe à l’acte. Il s’agit d’un blessé de guerre qui veut mourir sur le champ de bataille. Juges 9 :50-55 Cet exemple ne nous aidera pas à formuler une conviction biblique.

    DES HOMMES DE DIEU DEMANDENT LA MORT A DIEU

    Plus utiles sont les cas des hommes qui ont demandé à Dieu de les « aider » à mourir.

    ¬ Moïse a demandé à Dieu la mort à cause de la pression du peuple

    - Nom. 11:14,15.

    ¬ Le prophète Eli a demandé la mort parce qu’il était déprimé face à l’opposition

    – 1Roi 19:4.

    ¬ Jonas a demandé à Dieu la mort par caprice – Jonas 4:3:8.

    ¬ C’est surtout Job dans sa profonde souffrance physique et morale qui a demandé la mort – voir Job 2 :7,13 ; 3:11,20-22; 6:8-9; 7:15-21.

     

    Evidemment, Dieu a le pouvoir de la vie et de la mort – Deutéronome 32:39.

    Pourtant il a refusé chaque demande d’assistance pour mourir.

    Moïse finira par avoir une belle mort aux portes de la terre promise.

    Eli n’allait pas connaître la mort. Il sera l’un des deux hommes à quitter la terre sans mourir. – voir 2Rois 2:11 – l’autre est Hénoc – Hébreux 11:5.

    Nous n’avons pas d’informations sur la mort du prophète Jonas.

    Job, quant à lui, a été rétabli avec une double bénédiction avant sa mort – Job 42:10.

     

    NOUS POUVONS TIRER QUELQUES CONCLUSIONS

    L’homme ne détient pas la puissance de la vie et la mort – Ecclésiaste 8:6-8.

    Dieu a refusé d’assister à faire mourir ceux qui le lui ont demandé directement.

    Les motifs de dépression, opposition, pression ou souffrances physiques ou morales n’ont pas suffi pour que Dieu accorde une mort anticipée.

     

    CEPENDANT GENESE 1 :27,28 EST EGALEMENT INCONTOURNABLE

    Dans ce passage Dieu donne des ordres à l’homme et la femme

    v28 « Dieu les bénit, et leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons se la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sut la terre. »

    Il s’agit bien d’un appel à l’être humain de chercher à s’imposer à et à contrôler la nature. L’homme ne doit pas subir la nature mais doit chercher à « l’assujettir ». Son intervention est souhaitée par Dieu.

    La mort physique, faisant parti de ce monde naturel, ne doit pas être un sujet tabou.

    QUELQUES QUESTIONS DEMEURENT

    ­ Si nous pouvons accepter la légitimité d’intervenir pour la naissance (la contraception, accouchement par césarienne, déclenchement de l’accouchement etc) pourquoi ne serait-il pas légitime d’intervenir pour la mort ?

    ­ Comment peut-on demander à une personne de subir sa fin de vie dans la souffrance quand la médecine a contribué à prolonger sa vie et donc, sa souffrance ?

    ­ Si dans certaines situations exceptionnelles des cas désespérés ont connu un rétablissement inexpliqué, nombreux sont les cas condamnés par la médecine qui finissent leurs jours dans l’agonie. La possibilité d’un retournement exceptionnel devrait-il déterminer ce qui s’applique en règle générale ?

    A ces questions complexes, nous n’avons pas de réponses faciles. Finalement, si la loi du pays le permet, une décision devient une question de conscience.

    « LES DONS DU SAINT ESPRIT 4ème partieJeudi 10 juillet divorce et remariage »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :