• Jésus et son équipe

    JESUS ET SON EQUIPE

    Texte : Matthieu 17 :1

    De toutes les équipes que nous trouvons dans la Bible, Il n’y a pas plus incompétente, pas plus nuls que celle de Jésus.

    Je ne parle pas tellement des 12 apôtres mais surtout de la garde rapprochée que Jésus avait choisi…Pierre, Jacques et Jean.

    En fait des trois, seul Jean commence à montrer son potentiel avant la fin des Évangiles.

    DANS LE CAS DE PIERRE

    On doit attendre Actes 2 et le jour de la Pentecôte avant de le voir entrer pleinement dans son rôle.

    Ce jour-là Pierre prêche à la foule réunie autour de la chambre haute où le Saint Esprit avait été déversé sur les disciples.

    Après ce jour on découvre un autre Pierre que celui des Évangiles.

    Dans les Actes il est un prédicateur puissant, une colonne de l’église qui exerçait un ministère de miracles.

    Mais dans les Évangiles on ne voit rien de tout ça.

    DANS LE CAS DE JACQUES

    Il est tout ce qui est de pire dans une équipe… quelqu’un qui a une ambition personnelle.

    Marc 10 :35-37

    Sa mère le pousse à arracher une place à la droite de Jésus dans son Royaume.

    Pourtant dans les Actes, c’est Jacques qui devient le chef de l’église de Jérusalem. Dans les Actes, Jacques est rempli de sagesse et très respecté par les apôtres. 

    Ce n’était pas le cas dans les Évangiles.

    DANS LE CAS DE JEAN

    Il avait tous les défauts de son frère, Jacques, mais déjà vers la fin des Évangiles on le voit s’affirmer comme un homme spirituel.

    Seul Jean est présent au pied de la croix pour être témoin de la mort de Jésus.

    Alors pourquoi Jésus a-t-il choisi ces 3 hommes qu’aucune agence de recrutement aurait choisi ?

    La réponse est simple. Il a vu leur potentiel. Il a vu ce qu’ils allaient devenir.

    Il voyait non pas Pierre, Jean et Jacques version Évangile mais Pierre, Jean et Jacques version Actes des Apôtres.

    C’est très encourageant pour tous ceux qui se voit comme des nuls spirituels.

    Illus. Pendant notre séjour en Australie nous avons pu déjeuner avec un couple que j’ai lancé dans le ministère en 1980. Quand je l’ai rencontré lui, Il était un sergent dans l’armée de l’air australienne. Il a pris sa retraite de l’armée et il a monté une petite entreprise de réparation de télé. Sa femme était très zélée pour le Seigneur mais lui non. Il était chrétien mais sans grande motivation. Il aimait fumer la pipe et, Chrétien ou pas Chrétien, Il y tenait. Mais ayant fait sa connaissance j’ai tout de suite vu en lui un homme de contact, très sympa qui s’entendait avec tout le monde. Un jour il est venu à la maison pour jouer une partie d’échecs. Il était grippé alors j’ai prié pour lui. Il a été baptisé du Saint Esprit et le feu s’est allumé dans son cœur. Il a balancé la pipe et s’est consacré à l’œuvre de Dieu. Après quelques mois je lui ai demandé de devenir mon pasteur adjoint. Le problème c’était qui s’il était très bon au niveau contact pastoral, Il n’avait aucune capacité pour la prise de parole en public. Alors je lui ai demandé toutes les semaines de préparer un message de 20 minutes et les vendredis après midi tous les deux nous allions à la salle. Il se mettait derrière le pupitre et moi au premier rang et il me prêchait son message. Ensuite on en parlait. Aujourd’hui cet homme exerce un ministère apostolique en Hongrie où il forme des centaines de pasteurs. Il est très respecté dans tout le pays.

    Qui l’aurait cru de ce fumeur de pipe militaire !

    L’APPROCHE DE JESUS

    Pour transformer Pierre, Jean et Jacques et les former en équipe redoutable, Jésus les a fait vivre un certain nombre d’expériences.

    3 fois Jésus a pris à part Pierre, Jean et Jacques.

    La première fois, c’était la résurrection de la fille de Jaïrus Luc 8 :51.

    La deuxième fois, c’était sur la montagne de la transfiguration  Matthieu 17 :1,2

    La troisième fois c’était dans le Jardin de Gethsémané  Matthieu 26 : 36,37

    Ces trois expériences allaient transformer ces 3 hommes

    Comme pour Pierre, Jean et Jacques, Jésus voit notre potentiel.

    Il nous voit version Actes des Apôtres et non version Évangiles.

    POUR NOUS TRANSFORMER

    Alors pour nous transformer en tant que son co-équipier, Il nous fait vivre aussi 3 expériences :

     

    1. Le mont de transfiguration…Il nous laisse entrer dans son intimité

    Rien ne transforme une personne immature, charnelle, en personne spirituelle que des moments d’intimité personnelle avec Jésus dans sa vie privée.

    Nous ne verrons pas Jésus transfiguré comme l’ont vu Pierre, Jacques et Jean. Mais nous pouvons connaître un cœur à cœur avec Jésus tous les jours… le connaître.

    Il vous attend dans votre chambre, dans votre lieu privé. C’est son lieu de rdv, son point rencontre.

    La prière, c’est avant tout, la recherche de communion avec Dieu.

    C’est dans ces moment que tu vas le découvrir tel qu’il est aujourd’hui…Jésus glorifié avec toute autorité et majesté.

    Cela suscitera en toi un cœur d’adorateur.

     

    2. Le jardin de Gethsémané…Il nous fait vivre des expériences qui nous dépassent, où nous sommes submergés

    Vous n’aimez pas être dépassé ?

    Moi non plus, mais c’est indispensable si on veut apprendre à travailler avec Jésus.

    Il ne te laissera pas tout contrôler, maîtriser.

    J’ai reçu le témoignage d’une femme chrétienne très volontaire qui voulait tout analyser, contrôler, rien ni personne n’allait l’arrêter.  Mais les événements de sa vie la submerger : cancer, récidive de cancer, divorce, le mal-être total que rien ne pouvait soulager, le désespoir profond.  MAIS au fond du gouffre, une nuit le poids a été levé, la paix durable est venue dans un instant. Sa vie a complètement changé et elle a apprise à laisser Jésus agir et lui faire confiance.

    Jésus nous met devant ce qui semble impossible pour que nous apprenions à faire équipe avec le Dieu de l’impossible.

    Dépassé, c’est alors que nous sommes capables de faire des erreurs.

    Mais comme pour Pierre, Jacques et Jean, il nous permet de faire des erreurs.

    Un équipier efficace se forme dans le temps et à travers ses erreurs.

    On a le droit à l’erreur mais il faut se limiter aux petites erreurs. Les grosses erreurs font trop de dégâts.

    Illus. Une erreur de jeunesse pastorale que j’ai fait avec la parole de connaissance l’homme dans la réunion. J’ai interpellé un homme : « le Seigneur me montre que tu as un fils qui est devenu rebelle et qui est source d’angoisse pour vous mais si vous le remettez entre les mains de Jésus ce soir il agira dans le cœur de votre fils. » L’homme me regarde et me dit « vous me parlez à moi ? » Oui Monsieur, c’est vous. Je n’ai pas de fils, je ne suis même pas marié. J’étais mal pour lui, j’étais mal pour moi. J’ai du m’excuser. Une chrétienne derrière ce monsieur à essayer de me sortir de mon erreur, moi j’ai un fils, elle a dit.

    J’étais trop sûr de moi. Je manquais de sagesse. A travers mes erreurs j’ai appris l’approche plus douce « Monsieur, avez-vous un fils. ? Non ? Il y a peut-être quelqu’un dans votre vie qui est source d’angoisse pour vous… »

    Jésus n’a pas mis une croix sur moi. Esterman rayé ! Ouf ! Non ce n’était pas le cas.

    Il a été patient avec Pierre, Jacques et Jean qui dormaient plutôt que de veiller avec Jésus.

    Il a été patient avec moi et il m’a appris la sensibilité.

    Dans le jardin de Gethsémané, les disciples ont découvert non pas la gloire de Jésus, mais sa souffrance.

     

    3. La maison de Jaïrus … Il nous fait porter les yeux sur les choses éternelles

    Jésus a fait voir à Pierre, Jacques et Jean sa victoire sur la mort avec la résurrection de la fillette de 12 ans ;

    Avec la maison de Jaïrus, un disciple découvre l’éternité.

    Il les prépare pour un autre monde où la mort n’existera plus où il n’y aura plus de larmes, plus de deuil, plus de douleur de la séparation.

    Jésus est vainqueur et il vaincra le dernier ennemi – la mort, la conséquence directe du pêché.

    PAUL

    Paul est devenu un équiper de Jésus. Il a du être transformer en homme spirituel.

    Il l’a exprimé de cette façon en Philippiens 3 :10,11

    « Afin de connaître Christ (mont de transfiguration) et la puissance de sa résurrection (maison de Jaïrus) et la communion de ses souffrances (Jardin de Gethsémané), en devenant conforme à lui dans sa mort pour parvenir, si je puis, à la résurrection d’entre les morts. »

    Comprendre l’humiliation et la souffrance que Jésus a subies permet de comprendre sa gloire, de vivre dans la perspective de l’éternité et d’être une personne réellement spirituelle.

    Jésus constitue son équipe avec des personnes qui ont vécu la maison de Jaïrus, le mont de transfiguration et le jardin de Gethsémané.

     

     

     

     

     

     

     

    « Moïse et son équipeLe paralytique et son équipe »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :