• ENGAGEMENT : Le soldat

    L’ENGAGEMENT DU SOLDAT

    2Timothée 2 :1-4

    Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus Christ.

    Il n’est pas de soldat qui s’embarrasse des affaires de la vie s’il veut plaire à celui qui l’a enrôlé.

    Première question concerne les épîtres écrites à un individu.

    Nous en avons 4…2 fois à Timothée, une à Tite et une à Philémon.

    Si ces 3 épîtres ont été incluses dans le « canon » des livres de la Bible c’est parce que les apôtres reconnaissaient que les principes spirituels dans ces épîtres s’appliquent à tous chrétiens.

    C’est le cas avec cette phrase de Paul à Timothée « Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus Christ. »

    Paul utilise l’image d’un soldat pour exhorter Timothée à l’engagement.

    Il fait ressortir plusieurs aspects du soldat

    1. Le soldat est enrôlé par quelqu’un, il est au service de quelqu’un.
    2. La vie du soldat n’est pas toujours confortable
    3. Le soldat doit se montrer solidaire des autres soldats
    4. Le soldat n’est pas comme un civil

     

    L’engagement du disciple de Jésus est donc le reflet de l’engagement militaire.

    UN « BON » SOLDAT

    Première chose que nous découvrons c’est qu’il y a différentes motivations pour s’engager dans une armée.

    En Amérique c’est plutôt pour avoir des revenus assurés mais une fois que l’informe est porté il y a une fierté de défendre le pays et un patriotisme est suscité. Les Américains sont assez patriotes.

    En France la motivation première est d’apprendre un métier. L’armée lui donne cette possibilité.

    Ils ont interrogé les recrutés pour l’armée française par rapport à leur motivations et dans un blog d’un recruteur, les motivations sont données avec le commentaire du bloggeur.

    1. L’armée est un excellent lieu où je peux prendre de la maturité (C’est vrai, vous arrivez un jeune et vous en sortez un homme)
    1. C’est un lieu parfait pour m’endurcir. (Et pas que physiquement)

     

    1. Elle me permet d’augmenter mes compétences et mes qualifications pour un retour dans le civil. (Tout le monde gagne)

     

    1. Je ressens la fierté à en faire partie car je suis patriote (Hélas, c’est une notion qui a quasiment disparu des rangs.)

     

    1. J’aime l’action et le danger. (La raison est seulement bonne si vous voulez faire tiré dessus !)
    1. Je veux me sentir utile à la société, avoir un rôle. (C’est bien)
    1. Je n’ai pas de problème avec la discipline et l’autorité. (Heureusement parce que sinon vous n’allez pas tenir 5 minutes)
    1. Gagner de l’argent. (Ce n’est peut être pas la motivation la plus noble. Mais ça a le mérite de remplir les assiettes.)
    1. Je veux me dépasser, avoir une vie sportive. (Si vous choisissez un régiment de combat vous allez ramasser à en crever.
    1. Tuer des gens. (Le recruteur s’est fâché - Alors là ça me transperce le cœur. Si vous le pensez sérieusement, vous pouvez directement quitter ce blog et l’effacer de votre mémoire et jeter l’envie de rejoindre l’armée à la poubelle. Notre armée est une armée de professionnels. Ils ne recrutent pas des « Rambo ». C’est un métier. Ce n’est pas un jeu vidéo, c’est clair !)
    1. Etre en communauté, vivre en groupe. (C’est une excellente raison. En effet vous serez bien planté dans la communauté et rarement seul.)
    1. Voir du pays. (Effectivement, en tant que militaire vous êtes régulièrement appelé à partir en mission mais… vous n’aurez pas beaucoup de temps pour envoyer des cartes postales)
    1. Fuir la routine. (Mais alors ne réclamez pas les 35 heures !)
    1. Utiliser des armes. (N’oubliez pas que ce sont des armes de guerre et non des jouets pour grands garçons. Montrer vous digne de les manipuler.)

    Cela nous fait posé la question : quelles sont donc nos motivations dans notre vie chrétienne ?

    LES QUALITES D’UN « BON » SOLDAT

    S’il y a de « bon » soldats, c’est qu’il y a aussi de « mauvais » soldats.

    Je trouve 7 qualités d’un « bon » soldat.

    Les 4 premiers viennent d’un magazine CADRE ET DIRIGEANT

    1. Discipline et ponctualité

    Arriver à l’heure à un rendez-vous est un minimum pour indiquer à votre futur partenaire qu’il peut compter sur vous. Celui qui n’a aucune discipline n’a rien à faire à l’armée.

    1. Adaptabilité

    C’est une qualité reconnue chez les militaires : ceux qui s’adaptent facilement à de nouvelles conditions de travail et savent faire face à des situations imprévues.

    1. Accepter d’être formé en continu

    Tout au long de sa carrière le militaire bénéficiera de formations en continu, souvent très ciblées et correspondant à ses besoins en formation. Cela lui donne un réel plus par rapport aux autres candidats venant du secteur civil et bien souvent beaucoup moins bien formés.

    1. Il faut savoir jouer collectif

    Un militaire a l’habitude de travailler en équipe : en situation de guerre, il est obligé de travailler en équipe, faute de quoi il risque sa vie.

    3 autres qualités d’un « bon » soldat, trouvé sur un autre blog de recrutement

    La rusticité : ne pas craindre des mauvaises conditions et pouvoir se contenter de peu. (Vous comprendrez la rusticité quand vous dormirez en troue de combat sous la flotte.)

    L’endurance : Les journées sont souvent longues et physiques et des efforts soutenus sont nécessaires.

    La volonté : Pour réussir ce que l’on entreprend et ne pas abandonner en cours de route. Après tout il faut la volonté pour s’engager.

    Tout le monde aime un bon soldat

    L’attentat du Thalys

    L’attentat dans le Thalys Amsterdam-Paris du 22 août 2015.

    Le terroriste sur le point d’ouvrir le feu avec un kalachnikov sur les passagers.

    Mais il y avait deux BONS soldats américains présent dans le train. Ils ont plaqué le terroriste, ils lui ont pris son arme et les deux militaires l’ont frappé jusqu’à ce qu’il perde connaissance.

    Les deux soldats avaient été entrainés pour intervenir et ils n’ont pas hésité même si un a pris des coups de couteaux. Ce jour là, ils ont sauvé beaucoup de vies. Ils ont été acclamé comme héros et décorés par la France avec la Légion d’Honneur.

    Tous les passagers étaient très heureux que dans leur rame il y avait de bons soldats.

    ETRE UN BON SOLDAT DE JESUS CHRIST

    Accepter d’être un « bon soldat de Jésus-Christ »

    c’est reconnaitre que le chrétien se trouve dans un combat contre un réel ennemi.

    Et il s’engage dans ce combat.

    Quel est votre sentiment de ce qui se passe dans le monde. ?

    Certains parlent d’une 3ème guerre mondiale qui se prépare.

    D’autres ont le sentiment que le monde occidental se laisse envahir par une vague islamique.

    Dans cette Europe et une Amérique historiquement chrétienne, aujourd’hui des chrétiens font de la prison pour leurs convictions. Ces dernières semaines encore un pasteur en Amérique a été condamné à un an de prison pour refuser de marier un couple homosexuel.

    Au Royaume-Uni un propriétaire chrétien d’un café a été interpellé par la police parce qu’il avait des textes bibliques sur le mur de son café.

    Un esprit anti-christ souffle sur ce monde.

    Nous ne voulons pas être alarmistes. Mais nous ne voulons pas non plus souffrir de la naïveté.

    Il sera de moins en moins facile d’être chrétien qui confessent ouvertement sa foi en Jésus et qui choisit de vivre selon ses directives dans la Parole de Dieu.

    Le mot « antichrist » nous vient de l’apôtre Jean dans ses épîtres.

    Paul utilise d’autres termes pour parler de ce même esprit dans le monde

    Dans 2Thessaloniciens 2, Paul appelle l’antichrist, l’homme du péché, le fils de la perdition, l’impie, qui est retenu pour un temps mais qui se manifestera progressivement.

    2Thes. 2 :7-14

    7 Car le mystère de l'iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu.8 Et alors paraîtra l'impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement.9 L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers,10 et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés.11 Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge,12 afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés.13 Pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâces à Dieu, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l'Esprit et par la foi en la vérité.14 C'est à quoi il vous a appelés par notre Évangile, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus Christ.

    Nous vivons cette réalité aujourd’hui. Le monde subit une puissance d’égarement.

    Alors comment réagira le chrétien ?

    Si le chrétien refuse l’engagement de devenir un bon soldat, devant la menace… il prendra la fuite. Il cherchera à sauver sa peau.

    Dans ce même train Thalys où a eu lieu l’attentat, était un acteur français. Après l’attentat, il a sévèrement critiqué le personnel de la sncf. Les agents se sont enfermés dans un local du train pour se mettre à l’abri refusant de laisser des passagers entrer.

    Aujourd’hui le chrétien a le choix de fuir ou d’intervenir comme dans le Thalys.

    Mais notre intervention ne se fait pas avec des kalachnikov, ni avec nos poings.

    Nous tenons ferme dans la vérité, nous vivons ouvertement selon notre foi en Jésus, nous annonçons à ce monde qu’il y a un autre chemin que celui qui nous est imposé, que Jésus est là pour guérir.

    En tant que Chrétien, bon soldat de Jésus Christ, comment faut-il réagir ?

    LE CENTENIER

    Un « bon » soldat de l’armée romaine s’est approché de Jésus

    Il avait un serviteur paralysé et souffrant beaucoup, peut être mourant.

    Dans un tel cas on se débarrassait d’un serviteur devenu encombrant.

    Mais l’officier avait une autre approche à ce serviteur mourant.

    Il ne voulait pas s’en débarrasser. Il était motivait par la compassion. Il avait un coté humain. Il voulait le sauver.

    Il savait que seule Jésus pouvait le sauver et en « bon soldat », il a accepté de se mettre sous l’autorité de Jésus.

    Mt 8 :8-10, 13

    Le centenier répondit : Seigneur, je ne suis pas digne que tu entre sous mon toit ; mais dis seulement un mot et mon serviteur sera guéri.

    Car moi qui suis soumis à des supérieurs, j’ai des soldats sous mes ordres ; et je dis à l’un : Va ! et il va ; à l’autre : Viens ! et il vient ; et à mon serviteur : Fais cela ! et il le fait.

    Après l’avoir entendu, Jésus fut dans l’étonnement et il dit à ceux qui le suivaient : Je vous le dis en vérité, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi.

    Puis Jésus dit au centenier : Va, qu’il soit fait selon ta foi. Et à l’heure même le serviteur fut guéri.

    Le centenier avait un raisonnement de bon soldat.

    Ce qu’il avait appris dans l’armée allait maintenant servir dans ce combat contre la paralysie et la souffrance.

    Parce qu’il a accepté d’être sous l’autorité spirituelle de Jésus comme son soldat, sa foi a été le moyen par lequel Jésus a pu opérer un miracle.

     

    Sa foi était combative contre la paralysie et la souffrance. C’était une foi d’intervention.

    Une foi qui ose s’adresser directement à Jésus pour un miracle

    Jésus a félicité ce soldat pour sa grande foi en tant que soldat spirituel.

    Nous sommes dans un monde paralysé et souffrant beaucoup, peut être même mourant. Jésus est celui qui donne la vie.

    Nous pouvons être ce centenier, notre foi, notre obéissance à son autorité peut être le moyen par lequel sa puissance se manifeste et que ce monde puisse guérir.

    Le « bon » soldat de Jésus est celui qui a la foi pour que ce monde, plutôt que de mourir, soit guéri.

    L’engagement du soldat de Jésus c’est l’engagement pour sauver un monde malade, paralysé et mourant.

    Et pour la Réunion et la région

    Où sont les hommes et femmes de foi par qui Jésus fera des miracles et brisera la paralysie. ?