• Courir vers le but

    Courir vers le but SÉRIE L'APPEL DE DIEU

    Courir vers le but

    Texte : Philippiens 3 :12-17

     

    J’aime l’enthousiasme

    J’aime des gens enthousiastes, des passionnés

    …qui ne se promène pas vers un but MAIS qui COURENT vers un but

     

    Illus. Denise et moi, nous n’avons jamais eu un chien, mais si j’avais un chien je voudrais qu’il soit comme le chien d’un couple d’amis. Il s’appelait DODGER

    Il aimait courir après un bâton. Quand on était assis sur la terrasse Dodger venait avec son bâton et il nous le déposer à nos pieds. Et si on ne le jetait pas il le poussait avec sa patte contre nos pieds.  Alors on le jetait loin dans le grand jardin. Il courait mais il ne trouvait pas toujours du premier coup. Alors il courait dans des cercles de plus en plus grands jusqu’à ce qu’il le trouve. Il finissait toujours par le trouver.  En vieillissant, Dodger avait une perte de vue mais il revenait toujours avec son bâton. Il mettait plus de temps pour le trouver mais il courait toujours.

     

    Je préfère un chien qui court qu’un gros chien qui veut seulement manger et dormir !

     

    LES PERSONNAGES BIBLIQUES QUI COURENT

     

    J’aime aussi les personnages bibliques qui courent et il y en a plusieurs :

     

    ELI – le prophète, quand la sécheresse était brisée et la pluie est enfin venue, le texte nous dit que la main du Seigneur est venue sur lui. Il a commencé à courir et il a courut tellement vite qu’il a doublé le roi sur son char. 1Rois 18 :46

     

    DAVID – le petit jeune avec sa fronde. Quand il a vu Goliath il a couru VERS lui. Le « courir » était en lui. Quand un lion avait attrapé une de ses brebis, il a couru après le lion. 1Samuel 17 :48

     

    ZACHEE – un homme de petite taille à Jéricho. Quand il n’arrivait pas à voir Jésus il a couru jusqu’à un arbre pour le voir. Luc 19 :4

     

    MARIE DE MAGDALA – quand elle va à la tombe de Jésus, elle découvre qu’il avait ressuscité. Elle court annoncer la nouvelle aux disciples. Jean 20 :2

    Depuis tous les évangélistes courent annoncer ce même message.

     

    PIERRE ET JEAN – quand ils apprennent la nouvelle de la résurrection, ils font une course à pieds jusqu’au tombeau. C’est Jean qui gagne. Jean 20 :3,4

     

    RHODE – une jeune chrétienne qui assistait à une réunion de prière pour Pierre qui était en prison. Quand Pierre, libéré par un ange, se présente à la porte, la fille dans sa grande joie, court l’annoncer aux autres, oubliant d’ouvrir la porte à Pierre.  Actes 12 :14

    Quand on court, il faut aussi réfléchir !

     

    LE PERE DU FILS PRODIGUE – (c’est l’exemple que j’aime le plus) quand le père voit au loin le fils revenir, il court vers lui pour le prendre dans ses bras. Luc 15 :20

    C’est Dieu qui court vers nous !

     

    Et enfin, PAUL… il court vers le but de la vocation céleste. Philippiens 3 :14

    Il court pour remporter le prix.

     

    L’ATHELETE OLYMPIQUE

     

    Paul parle de courir pour remporter le prix dans un autre passage :

     

    1Corinthiens 9 :24-26a

     

    Il écrit aux chrétiens de Corinthe

     

    Corinthe était une ville voisine d’Athènes, la ville olympique. Corinthe avait ses propres jeux et toute la population état passionnée de sport.

     

    Paul dit aux Corinthiens :

    v24 « Courez de manière à remporter le prix »

     

    Aux Ephésiens, Paul avait dit « Marchez d’une manière digne de la vocation » Ephésiens 4 :1  

    Marcher, c’est sa vie personnelle avec Christ.

     

    Mais aux Corinthiens : « Courez de manière à remporter le prix ».

    Courir, c’est notre service pour Christ.

     

    Combien de chrétiens vivent leur vie sans un vraie but.

    Ils ne peuvent pas courir parce qu’il n’y a pas de but vers lequel ils peuvent courir

     

    Peut-être l’idée de courir te dépasse.

    Tu te dis, marcher, à la limite, OUI. Mais courir ?

    Que signifie vraiment, courir vers un but ?

     

    Le mot COURIR dans 1Corinthiens 9 :24 parle

    de se précipiter au combat

    de percer une défense

     

    Illus. En RUGBY – c’est magnifique quand un attaquant percute la défense adverse. Il perce la ligne, passe à son co-équipier qui court pour marquer l’essai.

    C’est puissant, c’est rapide, c’est du beau spectacle, c’est de la poésie !

     

    Dans 1Corinthiens 9 le contexte est une percée avec l’Evangile.

     

    Toute la ligne défensive de l’adversaire est en place

    les obstacles, les problèmes, l’opposition, l’incrédulité, l’orgueil, le matérialisme, des gens méchants

     

    L’image de 1Corithiens 9 : je cours vers cette ligne défensive, je la fais exploser et je marque l’essaie.

     

    MAIS, est-ce que chaque chrétien est vraiment concerné ou est-ce que c’est simplement l’apôtre Paul qui parle de lui-même ?

     

    L’EQUIPE OLYMPIQUE

     

    La cérémonie d’ouverture des Jeux Olympique est un vrai événement.

     

    Il y a toujours le défilé des équipes nationales.

    Quand arrive l’équipe de France, il y a le drapeau tricolore en tête et derrière tout le monde en uniforme, tout le monde marche de la même façon.

    C’est une équipe qui a comme but de remporter le prix

     

    MAIS LE LENDEMAIN…chacun est dans son sport

     

    Celui qui saute en hauteur…saute haut

    Celui qui saute en longueur…saute long

    Celui qui fait les sprints…court vite

    Celui qui jette le poids…jette loin

    Celui qui nage le 1500m…plonge dans le bassin

     

    C’est UNE équipe MAIS chacun cherche à remporter le prix dans sa spécialité.

     

    Et celui qui dit « Je suis un handicapé, je ne peux pas courir »

    On lui donne un fauteuil roulant et on lui dit,

    « ROULE, MON AMI. ROULE POUR LE PRIX »

     

    La percée de l’Evangile

    Pour l’un, c’est auprès des enfants, pour l’autre des jeunes, des étudiants, des personnes âgées, des femmes, des hommes d’affaire, des sportifs, des musiciens

     

    Illus. Quand notre église à La Réunion a participé à l’organisation du Festival Agapé en 2017 des membres de notre communauté étaient partout dans l’organisation. Chacun avait son domaine : secrétariat, communication, programme enfants, billetterie, conférences, les associations, les groupes de musique.

    La réussite du festival était celle de l’équipe et non d’une personne mais chaque personne a du courir.

     

    Quand tu entends l’appel de l’Evangile, c’est l’appel de Dieu

    Tu veux le prix, tu acceptes de courir

     

    L’ACHARNEMENT DE L’APOTRE PAUL

     

    Dans notre passage de Philippiens 3, Paul court.

    MAIS le mot grec qu’il utilise ici n’est pas le même qu’en 1Corinthiens 9…

    …ce n’est pas simplement percée une défense.

     

    En Philippiens 3, c’est encore plus fort.

    C’est le mot souvent traduit dans le Nouveau Testament par le mot « persécuter ».

     

    Paul « persécute » le but, le prix

    Il l’harcèle, il poursuit le but avec acharnement

     

    Il utilise ce mot pour exprimer sa détermination pour réussir dans la percée de l’Evangile

     

    Les Chrétiens qui sont membres de notre église font partie d’une église qui est animée de cet esprit, qui répond à cette vocation.

     

    Il y a UN appel, UNE course, UN prix et UNE manière de courir pour le remporter

     

    Dieu ne nous adresse pas plusieurs vocations.

    Il n’y en a qu’une, c’est l’appel de l’Evangile de Jésus-Christ

     

    Celui ou celle qui répond à l’appel, s’engage dans la course.

     

    Sa prière est celle du jeune qui s’engage pour aller au combat en temps de guerre :

    « Je n’ai qu’une vie a donné, je la donne pour ma patrie ».

     

    SÉRIE L'APPEL DE DIEU

    Courir suivant les règles

    Courir vers le but

    Dans un même combat

    Lève-toi, il t'appelle

    Prends ton lit et marche

    Remporter le prix