• Chapitre 14 : L'utilisation des dons spirituels

    CHAPITRE 14 : L'UTILISATION DES DONS SPIRITUELS

     

                Au chapitre 12, Paul nous donne une liste de dons spirituels qu'il souligne «  viennent d'un seul et même Esprit » (v11) et qui avaient comme objectif « l’utilité commune » (v 7). Les dons devaient fonctionner dans l'église comme source d'édification et d'unité pour l'église.    Cependant, dans l'église de Corinthe, ces mêmes dons étaient source de conflit et de désordre.

                L'apôtre Paul apporte au chapitre 14 un enseignement pratique sur l'utilisation dans l'église de trois dons en particulier : le don de prophétie, le don de parler en langues, le don d'interpréter les messages en langues.

    DEUX UTILISATIONS DIFFÉRENTES DU PARLER EN LANGUES

                Il est indispensable de comprendre la différence entre l'utilisation du don de parler en langue dans sa relation personnelle avec Dieu et le don de parler en langue comme moyen d’interpellation par le Saint-Esprit dans une réunion d'église.

                Quand le parler en langues est pour exprimer son cœur à Dieu, aucune interprétation des langues n'est nécessaire.

                Quelques exemples :

    • Actes 2:1-8 - ce que le peuple a compris n'était pas une interprétation des langues, mais une traduction surnaturelle pour chacun dans sa langue maternelle. C'est la seule fois que ce miracle s'est produit dans la Bible.
    • Actes 10:46 - Quand Corneille et sa maison ont commencé à parler en langues, Pierre n'a pas exigé une interprétation parce que dans ce cas c'était l'homme, par l'Esprit, qui glorifiait Dieu et non Dieu, par l'Esprit, qui interpellait l'homme.
    • Actes 19:6 - Lorsque Paul a baptisé 12 hommes à Ephèse, le Saint-Esprit est venu sur eux et ils ont commencé à parler en langues. Paul n'a pas demandé l'interprétation des langues parce que c'était l'expression de louange et de prière à Dieu qui ne nécessite pas d'interprétation. A Ephèse, il y a également eu la manifestation du don de prophétie. Cependant, un message en langue dans une réunion d'église est ponctuel et doit être suivi d'une interprétation.

    QU'EST-CE QUE LE PARLER EN LANGUE ?

                Dans ce chapitre 14, Paul donne quelques explications sur le don de parler en langue et comment l'utiliser :

    1. Avec ce don reçu du Saint-Esprit le chrétien parle des mystères à Dieu (v2)
    2. Celui qui parle en langue et celui qui entend parler en langue ne comprennent pas ce qui est dit (v 2)
    3. Parler en langue apporte une édification spirituelle à celui qui le fait (v4)
    4. Paul désirait que tout chrétien parle en langue (v5)
    5. Un message en langue dans une réunion destinée aux chrétiens doit obligatoirement être suivi d'une interprétation, afin d'édifier l'église (v5)
    6. Prier et chanter en langue c'est prier et chanter dans l'Esprit (v15)
    7. Paul a beaucoup parlé en langue dans sa vie de prière (v18)
    8. Le don de parler en langue n'a aucune utilité dans le ministère d'instruction des chrétiens (v 19)
    9. Le parler en langue choque l'inconverti (v 22,23)
    10. Quand il y a un message en langue pour l'église, il doit être apporté avec ordre (v 27)
    11. Il ne faut surtout pas décourager le chrétien de parler en langue (v 39)

    LA PROPHÉTIE

                Le Saint-Esprit donne ponctuellement le don de prophétie à une personne pour édifier l'église. Il ne faut pas confondre l'expression d'un don de prophétie et le ministère de prophète, dans l'Ancien Testament et le Nouveau.

     

    L'enseignement de Paul peut être résumé en quelques points :

    1. Il faut surtout aspirer à prophétiser (v 1)
    2. L'objectif d'une prophétie est édifier, exhorter, consoler (v 3) Il n'a pas le rôle de prédire l'avenir, donner une direction précise de la part de Dieu, ni condamner un auditeur.
    3. Le don de prophétie est à la portée de tout le monde (v 5)
    4. Le don de prophétie a un rôle important à jouer dans l'édification de l'église (v 12)
    5. La prophétie aura un impact sur les chrétiens (v 22). Cependant, si elle contient une dimension de révélation, elle peut puissamment interpeller un inconverti (v 24)
    6. Les prophéties doivent être jugées par les responsables de l'église. Celui qui prophétise reste responsable pour ce qu'il a exprimé (v 29). Il ne peut pas dire qu'il n’y est pour rien dans cette prophétie (v 32)
    7. Prophétiser doit se faire avec ordre pour que l'église reçoive l'instruction et l'exhortation (v 31)
    8. Ceux qui prophétisent doivent être soumis aux ministères (v 37)

    LES CULTES DANS L'ÉGLISE PRIMITIVE

                Les débordements qu'a connus l'église de Corinthe ont été au niveau de la forme et de la pratique. Dans ce qu'enseigne Paul nous avons un remarquable aperçu de la puissance spirituelle d'un culte du 1er siècle.

                L'accent n'était pas sur une liturgie formaliste, mais sur une expérience spontanée de la manifestation du Saint-Esprit et la participation de beaucoup dans la réunion.

                V 26 nous dit qu'une réunion était une mosaïque de cantiques, d'instruction, de révélation, de messages en langues et d'interprétation.

                Il y avait des expressions d'actions de grâces et d'« Amen » qui les accueillaient (v 16).

                Des inconvertis, sous la conviction du Saint-Esprit, tombaient sur leur face au moment des prophéties (v 24,25)

                Il y avait également l'enseignement de la doctrine et l'instruction chrétienne avec des paroles intelligentes et structurées (v 6,19)

                Les instruments de musique étaient très présents dans la louange (v 7,8)

                Les réunions étaient une mobilisation au combat spirituel (v 8)

    ET LES FEMMES PENDANT LE CULTE  (v 34,35)

                Paul n'interdit pas à la femme d'intervenir pendant un culte. Au contraire, dans 1Corinthiens 11:5 il dit bien qu’elle peut prophétiser et prier. Les consignes à la fin du chapitre 14 concernent les discussions dans les rangs par rapport à ce qui se passait pendant le culte,  « interroger le mari » (v 35), était pratique courante parce que la femme n'avait pas accès à l'éducation comme l'homme pouvait l'avoir à l'époque. Aujourd'hui, pour l'unité de l'église et du couple cela reste un très bon conseil.

    POUR RÉSUMER L'ATTITUDE DE PAUL Á PROPOS DES DONS

                Aspirez, exprimez, faites dans l'ordre, soyez soumis.

    « Chapitre 13 : L'amour, la voie par excellenceChapitre 15 : Questions concernant la résurrection »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :