• Chapitre 1 : Les raisons des divisions

    CHAPITRE 1 : LES RAISONS DES DIVISIONS

      Comme avec chacune de ses épîtres, Paul commence avec une salutation et donne quelques paroles d'encouragement. Cependant, il rentre rapidement dans le vif du sujet tellement il est inquiet pour l'église. Les trois parties du chapitre sont:

    1. Salutations et actions de grâce - v 1-9
    2. Les divisions au sein de l'église - v 10-16
    3. La sagesse de Dieu et la sagesse du monde - v 17-31

    LES DIVISIONS   v 12

                Paul dénonce 4 clans qui déstabilisaient l'église menaçant l'unité des chrétiens. Ceux-ci s'identifiaient en se réclamant d'un certain apôtre. Cependant, il n'y avait aucune division entre les apôtres eux-mêmes. Ils se faisaient exploiter par les clans.

    1. Ceux qui se réclamaient de Paul

                Des Romains dans l'église se sentaient proches de Paul parce qu'il était un citoyen romain, l'apôtre des païens (Galates 2:8). Ceux-ci déformaient l'enseignement de la grâce apporté par Paul pour justifier l'immoralité si présente à Corinthe. Ils disaient que selon Paul il n'y avait plus de condamnation. La grâce de Dieu rend libre, donc ils pouvaient continuer dans le péché.

    2. Ceux qui se réclamaient d'Apollos

                Apollos était de la ville d'Alexandrie, un centre intellectuel célèbre. Il était lui-même très instruit dans les écritures et un puissant orateur. Les grecs qui aimaient les débats intellectuels et qui cherchaient à transformer la foi en Christ en philosophie se sont appuyés sur Apollos, un véritable homme de Dieu.

    3. Ceux qui se réclamaient de Cephas.

                Cephas est la forme juive du nom de Pierre. Il s'agit certainement d'un clan juif au sein de l'église qui défendait le légalisme du judaïsme. Pour eux la loi avait plus d'importance que la grâce.

     4. Ceux qui se réclamaient de Christ

                Certains se présentaient comme étant les seuls vrais chrétiens en refusant de reconnaître les ministères. Ils avaient un discours d'apparence très spirituel en disant qu'ils obéissaient à Dieu et pas aux hommes. L'orgueil et la rébellion qui motivaient ce clan ont fait beaucoup de dégâts dans l'église de Corinthe.

    LES RÉACTIONS FACE AU MESSAGE DE L'ÉVANGILE.  v20-25

                Un thème qui revient à plusieurs reprises dans l’épître est le contraste et l'opposition entre la sagesse de Dieu et la sagesse du monde. Paul dit que la sagesse du monde rejette le message de l'Evangile parce qu'il ne correspond pas à ce qu'il veut entendre.

           Le salut par la mort de Jésus sur une croix provoque deux réactions particulières :

    1. Pour les Juifs, ce message est un scandale.

           Le juif ne voyait que par la loi donnée à Moïse. Comment, donc, Dieu pouvait-il offrir le salut  par quelqu'un qui meurt condamné par la loi.

           Les juifs cherchaient également des signes de puissance qui annonceraient l'arrivée glorieuse du Messie du ciel. Jésus, quand il a opéré des miracles, a demandé que ceux-ci ne soient pas proclamés. Dans son humilité il a accepté de descendre de la croix, mort, dans les bras de deux hommes plutôt que descendre puissamment comme le réclamaient les Pharisiens.

    2. Pour les Grecs, ce message est de la folie.

           Selon leur philosophie Dieu était insensible. Il ne pouvait expérimenter les émotions telles que joie, tristesse, colère, souffrance. Pour eux, Dieu était transcendant et ne pouvait souffrir. L'incarnation était inimaginable.

           La sagesse grecque cherchait des héros intellectuellement forts avec une parole pointue qui s'imposait dans les débats.

           Le message de l’Evangile était trop terre à terre, il touchait trop le vécu personnel.

    LE CHOIX DE DIEU  v 26-31

                Dans l'église primitive il y avait plusieurs personnes converties de la haute société, mais la majorité des chrétiens venait du milieu du peuple.

                Le monde les voyait comme étant sans valeur, mais la sagesse de Dieu leur donnait une grande valeur. Les femmes, les esclaves, les pauvres étaient tous enfants de Dieu et aux yeux de Dieu avaient la même valeur que les maîtres.

                Dieu rétablit la dignité humaine en choisissant les choses folles, faibles et viles, pour qu'elles puissent porter sa gloire (v 27-29)

                Tout bon décorateur choisit soigneusement un décor neutre pour que l'attention soit portée sur un tableau.

                Ayant choisi les gens qui ont un coeur humble, maintenant Christ peut devenir pour eux tout ce qu'ils ne possèdent pas eux-mêmes.

                v 30 :

    1. Sagesse - vérité
    2. Justice - pardon
    3. Sanctification - pureté
    4. Rédemption - libération du passé et du péché

                La sagesse de Dieu est tout simplement afin que « celui qui se glorifie, se glorifie dans le Seigneur ». Avec une telle disposition de coeur les divisions dans l'église comme celle de Corinthe disparaissent.

     


     

    « Introduction à l'épîtreChapitre 2 : L'homme spirituel »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :