• Photo - mission à Madagascar en mai dernier

     

    L'église - une armée VICTORIEUSE

     

    Quand nous pensons à une église…à l’esprit, viennent naturellement les images

    de famille,

    de communauté,

    de croyants sincères qui se rassemblent pour faire leurs offices.

    Ses images bibliques nous présentent un peuple à part qui vit sa foi devant Dieu et entre eux paisiblement

    …à l’image de « la Petite Maison dans la Prairie ».

    Ce sont des braves gens, gentils, courageux et qui respectent Dieu. C’est un peu idyllique.

    MAIS en lisant le nouveau testament on découvre un autre langage concernant l’église, un langage de conflit.

    Des mots comme :

    Adversaire, armes, armure, soldat, combat, lutte, ennemi, vaincre, victoire

    Ils sont courant et reviennent régulièrement dans les paroles de Jésus et l’enseignement des apôtres.

    Jésus a envoyé ses disciples avec cette parole :

    « Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi et rien ne pourra vous nuire » Luc 10 :19

     

    Paul reprend cette même pensée :

    « Le Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds! » Romains 16 :20

     

    Il dit a Timothée, son jeune compagnon,

    « Souffre avec moi comme un bon soldat de Jésus Christ. » 2Tim2 :3

     

    Jésus a des soldats !

    C’est qu’il a une armée…pas seulement dans le ciel.

     

    Et encore à Timothée il écrit :

    « Combats le bon combat de la foi » 1Tim 6 :12 et

     

    On est loin de « la Petite Maison dans la Prairie » avec papa, maman et les enfants sagement assis chantant des vieux cantiques

     

    En fait, nous découvrons une église qui doit se battre.

    Une église qui doit se défendre mais qui doit aussi passer à l’offensif.

     

    LE COMBAT DE L’EGLISE

    Une des seuls fois que Jésus a parlé de l’église dans les Evangiles, il a fait cette déclaration

    « Je bâtirai mon église et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. »   Mt 16 :18

    L’église que Jésus bâtit se trouvera devant les portes du séjour des morts et elle a comme mission de les défoncer.

    Le combat que doit mener l’église et le reflet du combat que Jésus lui-même à du mener

    Il y avait d’abord la phase défensive

    …elle se situe toujours au début de sa vie et de son ministère.

    Le roi Hérode, apprenant que le Messie venait de naître, a ordonné à ce que tous les enfants en dessous de l’âge de 2 ans soient tués.

    C’est Joseph, l’époux de Marie, qui a sauvé la vie de Jésus tout au début.

    Au début de son ministère, le diable est venu le tenter dans le désert pour complètement détraquer sa mission.

    Jésus a du le combattre.

    MAIS dans son ministère public Jésus est passé à l’offensif…chassé les démons, guérir les malades, sauver les âmes perdues, établir le Royaume de Dieu sur la terre.

    L’église primitive a connu le même parcours

    Dans les premières années, les premières décennies, les chrétiens ont était terriblement persécutés.

    Ils devaient se défendre contre les tentatives du diable de les exterminer.

    Paul aux Ephésiens, quand il parle de « résistez dans le mauvais jour et de prendre toutes les armes de Dieu »

    Ephésiens 6 :11

    c’était un appel à se défendre.

     

    Dans la première phase... Le combat était tout simplement pour survivre contre un ennemi puissant

     

    MAIS quand Paul dit

    « Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses » 2Co 10 :4

     

    C’est une église qui passe à l’offensive pour défoncer les portes de l’enfer.

     

    Et dans le livre de l'Apocalypse la défaite de l'ennemi qui fait la guerre à Christ et à son église est complète.

    Satan est lié et jeté dans l’étang de feu pour l’éternité.

     

    LES CONSEQUENCES AUJOURD’HUI

     

    Mais concrètement, qu'est-ce que cela signifie pour l’église aujourd’hui?

     

    Il y aura des vents contraires qui souffleront.

    Il y aura de la résistance à nos projets.

    On va devoir se battre pour avancer dans un monde qui refuse d’obéir à Dieu.

    Comme dans les Actes des Apôtres, il y aura des opposants.

     

    Il n'y aura pas de cadeaux que des victoires.

     

    MAIS Dieu est avec nous dans ce combat et sa puissance se révélera dans se combat et les victoires seront belles

     

    C'est Dieu qui nous donne la victoire pour écraser la tête de l'ennemi.

     

    ETABLIR UNE BASE

     

    Pasteur à Melbourne, Hal Oxley, le plus jeune colonel de l’armée australienne à l’époque, qui a fait la deuxième guerre surtout en Afrique du Nord. Après sa retraite de l’armée il est devenu pasteur.

    C’était passionnant d’entendre ses expériences de guerres, comment il conduisait ses hommes et les leçons qu’il en a tiré pour l’église dans son combat.

     

    Et souvent il parlait de l’importance d’établir et de sécuriser une base.

     

    Une base militaire est critique pour la campagne qui serait mené.

    C’est le lieu de ravitaillement pour l’équipement,

    de ressourcement pour les hommes, de préparation et de cette base seront lancés toutes les opérations prévues pour pousser vers la victoire.

     

    Quand Jésus bâtit une église pour défoncer les portes de l’enfer la base est critique également.

     

    La base se sont des chrétiens solides, motivés spirituellement, engagés dans l’église sur qui on peut compter.

     

    Certains viendront et repartiront mais c’est la base qui permet de lancer des actions qui nous conduiront à la victoire.

     

    Actes 13 :1-5

     

    1 Il y avait dans l'Église d'Antioche des prophètes et des docteurs: Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul.2 Pendant qu'ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu'ils jeûnaient, le Saint Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l'oeuvre à laquelle je les ai appelés.3 Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains, et les laissèrent partir.4 Barnabas et Saul, envoyés par le Saint Esprit, descendirent à Séleucie, et de là ils s'embarquèrent pour l'île de Chypre.5 Arrivés à Salamine, ils

    annoncèrent la parole de Dieu dans les synagogues des Juifs. Ils avaient Jean pour aide.

     

    Un exemple d’une église, base militaire, l’église d’Antioch. Paul et Barnabas sont envoyés pour prendre du terrain. L’évangélisation du monde avait commencé.

     

    C’est notre modèle d’église, l’église apostolique d’Antioch. Tout chrétien est un appelé. Il est appelé à être un militant engagé dans l’armée de Jésus pour remporter des victoires sur notre ennemi, le diable, et faire avancer le Royaume de Dieu sur la terre.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Photo - Mission à Madagascar en mai dernier

     

    L'église - une armée VICTORIEUSE

    Quand nous pensons à une église…à l’esprit, viennent naturellement les images

    de famille,

    de communauté,

    de croyants sincères qui se rassemblent pour faire leurs offices.

    Ses images bibliques nous présentent un peuple à part qui vit sa foi devant Dieu et entre eux paisiblement

    …à l’image de « la Petite Maison dans la Prairie ».

    Ce sont des braves gens, gentils, courageux et qui respectent Dieu. C’est un peu idyllique.

     

    MAIS en lisant le nouveau testament on découvre un autre langage concernant l’église, un langage de conflit.

     

    Des mots comme :

    Adversaire, armes, armure, soldat, combat, lutte, ennemi, vaincre, victoire

     

    Ils sont courant et reviennent régulièrement dans les paroles de Jésus et l’enseignement des apôtres.

     

    Jésus a envoyé ses disciples avec cette parole :

    « Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi et rien ne pourra vous nuire » Luc 10 :19

     

    Paul reprend cette même pensée :

    « Le Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds! » Romains 16 :20

     

    Il dit a Timothée, son jeune compagnon,

    « Souffre avec moi comme un bon soldat de Jésus Christ. » 2Tim2 :3

     

    Jésus a des soldats !

    C’est qu’il a une armée…pas seulement dans le ciel.

     

    Et encore à Timothée il écrit :

    « Combats le bon combat de la foi » 1Tim 6 :12 et

     

    On est loin de « la Petite Maison dans la Prairie » avec papa, maman et les enfants sagement assis chantant des vieux cantiques

     

    En fait, nous découvrons une église qui doit se battre.

    Une église qui doit se défendre mais qui doit aussi passer à l’offensif.

     

    LE COMBAT DE L’EGLISE

     

    Une des seuls fois que Jésus a parlé de l’église dans les Evangiles, il a fait cette déclaration

     

    « Je bâtirai mon église et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. »   Mt 16 :18

     

    L’église que Jésus bâtit se trouvera devant les portes du séjour des morts et elle a comme mission de les défoncer.

     

    Le combat que doit mener l’église et le reflet du combat que Jésus lui-même à du mener

     

    Il y avait d’abord la phase défensive

    …elle se situe toujours au début de sa vie et de son ministère.

    Le roi Hérode, apprenant que le Messie venait de naître, a ordonné à ce que tous les enfants en dessous de l’âge de 2 ans soient tués.

    C’est Joseph, l’époux de Marie, qui a sauvé la vie de Jésus tout au début.

     

    Au début de son ministère, le diable est venu le tenter dans le désert pour complètement détraquer sa mission.

    Jésus a du le combattre.

     

    MAIS dans son ministère public Jésus est passé à l’offensif…chassé les démons, guérir les malades, sauver les âmes perdues, établir le Royaume de Dieu sur la terre.

     

    L’église primitive a connu le même parcours

     

    Dans les premières années, les premières décennies, les chrétiens ont était terriblement persécutés.

    Ils devaient se défendre contre les tentatives du diable de les exterminer.

     

    Paul aux Ephésiens, quand il parle de « résistez dans le mauvais jour et de prendre toutes les armes de Dieu »

    Ephésiens 6 :11

    c’était un appel à se défendre.

     

    Dans la première phase... Le combat était tout simplement pour survivre contre un ennemi puissant

     

    MAIS quand Paul dit

    « Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses » 2Co 10 :4

     

    C’est une église qui passe à l’offensive pour défoncer les portes de l’enfer.

     

    Et dans le livre de l'Apocalypse la défaite de l'ennemi qui fait la guerre à Christ et à son église est complète.

    Satan est lié et jeté dans l’étang de feu pour l’éternité.

     

    LES CONSEQUENCES AUJOURD’HUI

     

    Mais concrètement, qu'est-ce que cela signifie pour l’église aujourd’hui?

     

    Il y aura des vents contraires qui souffleront.

    Il y aura de la résistance à nos projets.

    On va devoir se battre pour avancer dans un monde qui refuse d’obéir à Dieu.

    Comme dans les Actes des Apôtres, il y aura des opposants.

     

    Il n'y aura pas de cadeaux que des victoires.

     

    MAIS Dieu est avec nous dans ce combat et sa puissance se révélera dans se combat et les victoires seront belles

     

    C'est Dieu qui nous donne la victoire pour écraser la tête de l'ennemi.

     

    ETABLIR UNE BASE

     

    Pasteur à Melbourne, Hal Oxley, le plus jeune colonel de l’armée australienne à l’époque, qui a fait la deuxième guerre surtout en Afrique du Nord. Après sa retraite de l’armée il est devenu pasteur.

    C’était passionnant d’entendre ses expériences de guerres, comment il conduisait ses hommes et les leçons qu’il en a tiré pour l’église dans son combat.

     

    Et souvent il parlait de l’importance d’établir et de sécuriser une base.

     

    Une base militaire est critique pour la campagne qui serait mené.

    C’est le lieu de ravitaillement pour l’équipement,

    de ressourcement pour les hommes, de préparation et de cette base seront lancés toutes les opérations prévues pour pousser vers la victoire.

     

    Quand Jésus bâtit une église pour défoncer les portes de l’enfer la base est critique également.

     

    La base se sont des chrétiens solides, motivés spirituellement, engagés dans l’église sur qui on peut compter.

     

    Certains viendront et repartiront mais c’est la base qui permet de lancer des actions qui nous conduiront à la victoire.

     

    Actes 13 :1-5

     

    1 Il y avait dans l'Église d'Antioche des prophètes et des docteurs: Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul.2 Pendant qu'ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu'ils jeûnaient, le Saint Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l'oeuvre à laquelle je les ai appelés.3 Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains, et les laissèrent partir.4 Barnabas et Saul, envoyés par le Saint Esprit, descendirent à Séleucie, et de là ils s'embarquèrent pour l'île de Chypre.5 Arrivés à Salamine, ils

    annoncèrent la parole de Dieu dans les synagogues des Juifs. Ils avaient Jean pour aide.

     

    Un exemple d’une église, base militaire, l’église d’Antioch. Paul et Barnabas sont envoyés pour prendre du terrain. L’évangélisation du monde avait commencé.

     

    C’est notre modèle d’église, l’église apostolique d’Antioch. Tout chrétien est un appelé. Il est appelé à être un militant engagé dans l’armée de Jésus pour remporter des victoires sur notre ennemi, le diable, et faire avancer le Royaume de Dieu sur la terre.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  Les messages  du dimanche de Vvincent Esterman 

    - Série comprendre l'église

    Eglise - la Famille de Dieu

    Nous avons vu que pour les premiers chrétiens « l'église » n'était pas un bâtiment mais une communauté d’hommes et de femmes.

    Mais dans la Bible, « une maison » n'était pas non plus simplement un bâtiment, une case

    Un des grands personnages de l’ancien testament était JOSUE, le fils spirituel de Moïse.

    Quand Josué a conduit le peuple d’Israël dans la terre promise,

    il les a mis devant un choix…servir les dieux des païens ou servir le vrai Dieu.

    Et il a fait cette déclaration

    « Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel. » Josué 24 :15

    Il ne parlait pas de sa case mais de sa famille élargie.

    « Une maison » était tous ceux qui se trouvaient sous l’autorité du chef de la famille.

    Il y avait son épouse, ses enfants mais aussi ses serviteurs et servantes, ses oncles, tantes, neveux et nièces et leurs enfants et serviteurs et même des amis intimes.

    Quand il a déclaré « Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel » il prenait position pour toutes ses personnes. Il parlait en leur nom

    LES EXEMPLES DANS LE NOUVEAU TESTAMENT

    Il y a plusieurs exemples de cette image de maison dans le N.T.

    Quand l’officier romain Corneille à demandé à Pierre de venir prêcher, il a réunit sa « maison ».

    Actes 10 :24-27

    24 Ils arrivèrent à Césarée le jour suivant. Corneille les attendait, et avait invité ses parents et ses amis intimes.25 Lorsque Pierre entra, Corneille, qui était allé au-devant de lui, tomba à ses pieds et se prosterna.26 Mais Pierre le releva, en disant: Lève-toi; moi aussi, je suis un homme.27 Et conversant avec lui, il entra, et trouva beaucoup de personnes réunies.

    Il avait réuni « sa maison ».

    Il y a un autre exemple quand Paul et Silas étaient prisonniers à Philippe.

    La puissance de Dieu est tombée, les portes des cellules se sont ouvertes, le geôlier voyant cela a tenté de se suicider. Paul l’a empêché. Il a demandé à Paul de venir prêcher à toute sa maison.

    Actes 16 :31-33

    31 Paul et Silas répondirent: Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille.32 Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous ceux qui étaient dans sa maison.33 Il les prit avec lui, à cette heure même de la nuit, il lava leurs plaies, et aussitôt il fut baptisé, lui et tous les siens.

    C’est cette image de « maison », famille élargie, que Paul va utiliser pour parler de l’église.

    Galates 6:10 Ainsi donc, pendant que nous avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi.

    « Les frères dans la foi » devrait être traduit « la maison de la foi » et nous parle de l’église, comme une famille.

    C’est une image importante pour l’église et elle est différente des autres images de l’église.

    L’habitation de Dieu c’est sa présence.

    Le Corps de Christ c’est notre fonctionnement ensemble animé par le Saint Esprit,

    L’épouse de Jésus c’est notre amour et notre adoration

    MAIS « la maison », ou la famille, c’est notre APPARTENANCE.

    Une famille est faite de membres.

    Ce qui démarque une famille, d’une autre, c’est que c’est avec les autres membres de cette même famille qu’on partagera notre vie.

    Notre famille, c’est notre identité…je fais partie de telle famille et non de celle des autres.Pour la famille de Dieu, c’est le relationnel chrétien.

    On ne peut pas être en relation avec les chrétiens du monde entier

    MAIS je peux appartenir à une communauté locale et avoir des relations de famille avec ceux de cette communauté

    On est de VRAIS frères et sœurs en Christ.

    Faire partie de la famille de Dieu est quelque chose qui vient du COEUR,

    Celui qui arrive doit offrir son cœur et ceux qui accueillent doivent le prendre dans leur cœur.

    L’appartenance à la famille de Dieu est un processus profondément spirituel.

    Dans l’église primitive pour les nouveaux il y avait 2 étapes :

    Première étape…la conversion à Christ, recevoir le salut

    Deuxième étape…être ajouté à l’église par le Seigneur

    Regardez notre modèle d’église

    Actes 2:44-47

    44 Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun.45 Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun.46 Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur,47 louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Église ceux qui étaient sauvés.

    La conversion doit être suivi d’un ajout, une appartenance à une famille de chrétiens.

    Comme Dieu mets le désir dans le cœur de venir à Jésus,

    il met également le désir dans le cœur d’appartenir à la famille de Dieu.

    Le chrétien qui refuse le processus d’être ajouté par le Seigneur à une communauté est un électron libre,

    …il est un chrétien sans attaches, sans appartenance et ne pourra pas devenir un disciple de Jésus parce qu’il refuse l’appartenance à la famille.

    Alors il y a une question importante…comment savoir dans quelle communauté Dieu nous ajoute

    Il y a deux critères pour savoir dans quelle église il faut s ‘engager

    Premièrement, « entendre la voix du berger »

    Jean 10 :3 Jésus parle de la relation berger/brebis.

    les brebis « entendent » la voix du berger

    Un pasteur est un berger et il conduit une assemblée avec la parole qu’il prêche.

    La première question pour savoir dans qu’elle église il faut être…

    « Est-ce que la parole prêché par le berger me fait du bien, m’inspire, m’édifie, me stimule à servir Jésus et d’aller plus loin. »

    Deuxièmement, il y a 1Corinthien 12 :13

    « Nous avons tous, en effet, été baptisé dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit juifs, soit grecs, soit esclaves, soit libres et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit »

    Le texte original nous donne l’image de chaque chrétien qui est baptisé par le Saint Esprit dans le corps de Christ,

    ou autrement dit, un chrétien est immergé dans le corps par le Saint Esprit. C’est toute l’ambiance. Je prends un bain.

    Ce n’est pas un choix fondé sur une logique humaine… 

    « je vais dans cette église parce qu’il y a un arrêt de bus devant la porte d’entrée »

    « Je vais dans cette église parce qu’elle est climatisée ou parce qu’il y a des fauteuils de cinéma et on peut s’enfoncé dedans. »

    « Je vais dans cette église parce qu’elle n’est qu’à 5 minutes de chez moi »

    « Je vais dans cette église parce que le culte est le samedi soir et les dimanche j’aime faire la grasse matinée »

    Non, le chrétien qui a été immergé par l’Esprit dans le Corps dit :

    je fais partie de cette famille parce que c’est ici que Dieu m’a ajouté et placé.

    C’est dimanche midi sur la plage de l’Ermitage, toutes les familles regroupées sous les arbres, Les gramouns, les marmailles, les hommes assis sur des chaises pliantes discutent, les femmes servent des marmites. Tu t’avances vers une famille, « bonjour,  je peux me joindre à vous ? » Er, oui. Ils t’accueillent mais ne te connaissent pas. Ils ne sont pas vraiment à l’aise.

    Maintenant, tu trouves ta famille sous un autre arbre. L’ambiance est totalement différente. La bise, la joie, plein de choses à se dire, la chaleur parce que tu as retrouvé ta famille.

    Une église est une famille élargie qui accueille chaleureusement le nouveau venu et lui permet d’appartenir avec de vraies attaches à la famille de Dieu.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires