• 12.La course vers la gloire

    12.La course vers la gloire ÉPITRE AUX HÉBREUX

    CHAPITRE 12

     La course vers la gloire

     

    Ayant présenté les héros de la foi dans le chapitre précédent, l’auteur de l’épître exhorte chaque lecteur à devenir lui-même un héros pour Dieu.

     

    LA COURSE

    C’est une des plus belles images de la vie chrétienne utilisée également par l’apôtre Paul – 1Corinithiens 9:24-27; Philippiens 3:10-14 ; 2 Timothée 2:5; 4:6-8

     

    La vie chrétienne est donc, une course à pied qui a une ligne de départ et une ligne d’arrivée avec une couronne qui attend le gagnant.

    Pour aider l’athlète, il y a l’exemple de Jésus et la grande nuée de témoins dans les gradins. Il s’agit de ceux qui ont déjà remporté la course.

    Il y a plusieurs obstacles – les fardeaux et le péché qui entameraient la persévérance et produiraient lassitude et découragement v3.

    Pour remporter la course, ces deux obstacles doivent être rejetés avant que  l’athlète puisse devenir un héros de la foi, comme ce fut le cas pour les personnages cités dans Hébreux 11. Cette course ne peut être remportée qu’avec les regards fixés sur Jésus « qui suscite la foi.. »  v2.

     

    LA DISPLICINE DE DIEU

    La deuxième condition pour devenir un héros de la foi est d’accepter pleinement la discipline de Dieu. C’est la preuve de l’amour d’un père pour son fils.

    Cette discipline a comme but de nous préparer pour accéder à la sainte présence de Dieu v10.

    C’est l’autre face de la médaille – la foi en Jésus obtient le droit d’entrée dans la présence de Dieu, mais la sanctification de nos vies nous prépare pour y entrer.

    C’est l’invitation aux noces qui demande de se revêtir également de l’habit

    Matthieu 22:11-13

              Le chrétien est appelé à réagir aux difficultés qu’il rencontre avec sérénité, en évitant toute amertume et découragement.

              Dans cette marche, il faut également fortifier (vv12, 13) :

    – les mains – tendues vers l’autre – Psaume 91:11,12

    – les genoux – prière et adoration – Psaume 95:6

    – les pieds – qui nous portent vers les autres avec l’Evangile – Romains 10:15

     

              Esaü est le contre exemple de l’homme qui n’est pas devenu un héros de la foi.

    Malgré sa naissance de l’un des patriarches, il est profane. Il n’a rien de spirituel.

     

    LA TERREUR OU LA GLOIRE

              Tout au long de cette épître le premier souci de l’auteur est de créer le contraste entre l’ancienne alliance fondée sur la loi et la nouvelle alliance fondée sur la grâce dans la personne de Jésus.

    Avant de terminer l’épître, un contraste est fait entre la vision de Dieu liée à la loi et celle liée à la grâce et la foi .

    vv18-21 – c’est la terreur du jugement de Dieu qui a épouvanté Moïse et l’a fait trembler de peur.

    v22-24 – c’est la gloire de la présence de Dieu entourée « des esprits des justes parvenus à la perfection » – v23

    C’est la grande nuée de témoins, les fils premiers-nés inscrits dans les cieux  v23 ; Romains 8:17, 29.

     

     

    Le champion de l’épître est de nouveau annoncé : Jésus.

     

    Son sang versé à la croix parle de pardon. Il parle mieux que le sang d’Abel qui crie à la vengeance et la condamnation – Genèse 4:10.

    La nouvelle alliance est de nouveau présentée comme étant supérieure à l’ancienne.

    L’avertissement

    Ce n’est pas la première fois dans l’épître que l’auteur met en garde les chrétiens convertis du judaïsme contre la désobéissance et la rébellion.

    Israël a rejeté dans le désert la Parole de Dieu apporté par l’oracle, Moïse.

    Mais rejeter Jésus, c’est rejeter la Parole même de Dieu. Les conséquences seraient bien pires – v25.

     

    L’ébranlement de toutes choses

    Le Royaume de Dieu est inébranlable, c’est celui que nous avons reçu et dont nous faisons parie.

    Il sera révélé par l’ébranlement de toutes choses pour un temps avant que la gloire du salut puisse éclater pour toute l’éternité – Daniel 2:44 ; Esaïe 51:6.

    Cette déclaration qui nous parle de la fin du monde nous rappelle également la tempête et la maison construite sur le sable – Matthieu 7:24-27.

    Nous pouvons donc, à partir de l’épître aux Hébreux, établir un calendrier de l’histoire de Dieu et la terre.

    De Adam à Moise – la chute, les patriarches, l’esclavage en Egypte,

    De Moïse à Jean-Baptise – la loi de Moise – l’ancienne alliance

    De Jésus à son retour – la grâce et le salut par la foi– la nouvelle alliance

    L’ébranlement du ciel et la terre

    Le Royaume éternel de Dieu.

     

    Il est bon d’en faire partie !

    1-Connaître Jésus

    L'homme retrouve la gloire 

    Sa maison, c'est nous 

    Vivre dan la paix de Dieu

    Réaliser l'appel de Dieu

    Réussir sa ve chrétienne

    Jésus le médiateur parfait

    Nouvelle alliance, nouvelle relation avec Dieu

    Le sang de Jésus

    La confiance pour s'approcher

    Les héros de la Foi 1

    Les héros ode la foi 2

    La course vers la gloire

    Vivre dans la nouvelle alliance