• LA LAĪCITÉ , LA BIBLE QU’EN DIT-ELLE ?

     


     


    Une société laïque est essentiellement celle qui veut évoluer sans la domination des lois, traditions et cultures imposées par la religion quelle qu’elle soit.
    Les domaines qui sont particulièrement sensibles sont les pouvoirs politiques, l’administratIon, l’éducatIon, mais aussi la santé publique, les médias, le milieu professionnel.

    L’ÉGLISE ET L’ÉTAT
    L’histoire de la France est marquée par la chrétienté et la toute puissante influence de l’église catholique sur le pouvoir et la société. Ce n’est pas pour rien que la France portait le titre « la fille aînée de l’église ». Quand la monarchie a été renversée par la révolution française en 1789 l’autorité politique de l’église a beaucoup baissé . Pendant le 19ème siècle, les philosophes humanistes et les découvertes scientifiques ont contribué à creuser un fossé entre l’église et l’état et finalement ce processus a conduit à une loi adoptée en 1905, par laquelle la société française devenait laïque, l’église ne pouvant plus réclamer un rôle politique.
    Deux tendances se sont révèlées ces dernières années.
    Premièrement une laïcité qui, prônant la tolérance et la liberté d’expression pour toutes religions, est devenue une laïcité hostile à la foi chrétienne et intolérante de ceux qui voulaient jouir de la liberté du culte. Les médias et la crainte des sectes en sont largement responsables.
    Deuxièmement, la montée de l’Islam qui refuse l’intégration dans une société républicaine et laïque suscite une vive réaction de vouloir défendre le principe d’une société laïque et libre des pressions religieuses.
    Aujourd’hui, le port du voile islamique à l’école focalise l’attention sur le conflit entre la libre expression de la religion et la défense de la laïcité.

    ISRAEL – UNE THÉOCRATIE DEVENUE ÉTAT LAĪQUE
    Le peuple d’Israël a pris forme pendant la période d’esclavage en Egypte. Quand Moïse l’a fait sortir d’Egypte, il a reçu la loi directement de Dieu, une loi qui façonnerait tous les domaines de la vie de ce peuple. Il est clair que Dieu voulait être lui-même le dirigeant, le berger de son peuple.
    La nomination du roi Saul n’était pas souhaitée par Dieu – 1Samuel 8.
    Au fil des siècles, jusqu’à la venue de Jésus, Israël était dominé par la loi de Moïse, ainsi que par les dirigeants religieux. Cependant, l’Israël du XXI ème siècle est devenu une société laïque dans laquelle les juifs orthodoxes forment un ou plusieurs partis politiques qui cherchent à influencer le débat public au même titre que les autres partis.

    L’ÉGLISE – PRIMITIVE ET CELLE DE L’ÉTAT
    L’église du Nouveau Testament possédait une puissance spirituelle, mais n’avait aucun poids politique. Elle a été contestée et persécutée par les chefs des juifs et sous plusieurs empereurs romains.
    L’église primitive n’était pas une menace à une laïcité, mais à l’emprise des religions sur le peuple.
    Avec la conversion de l’empereur Constantin, en 325, l’église chrétienne est sortie de l’ombre et a commencé à dominer toute la société occidentale et par la suite le monde entier par les missionnaires envoyés avec l’Evangile et les colonisateurs envoyés par les rois.

    L’Eglise catholique est devenue dans de nombreux pays l’église de l’état. Avec la Réforme lancée en 1517, en Allemagne, une même tendance s’est révélée. Dans certains pays dits protestants, une église de l’état a été établie.

    DIEU VEUT-IL LA LAĪCITÉ ?
    C’est une question fondamentale. Finalement deux questions doivent être posées.
    1. Dieu, veut-il établir un pouvoir et une culture chrétienne sur la société afin que la population soit obligée de lui obéir et de le servir ?

    2. Dieu, veut-il une société tolérante qui permet à ceux qui veulent lui obéir et le servir de le faire en toute liberté ?
    La réponse est évidente, mais comment la justifier bibliquement.

    L’APPROCHE DE JÉSUS
    Jésus a eu un profond respect pour le rôle joué par l’état, en l’occurrence vis à vis de César, l’empereur romain – Matthieu 22 :21
    L’accusation principale des juifs contre Jésus devant le gouverneur Ponce Pilate était que Jésus se voulait roi des juifs, une menace à l’autorité de l’empereur.
    Pilate a refusé la thèse d’un soulèvement contre l’état – Luc 23:1-4
    A ce même Pilate Jésus a expliqué que son Royaume n’était pas de ce monde. Il n’avait aucune aspiration au pouvoir politique – Jean 18:36.
    Il a fui toutes tentatives de l’établir comme dirigeant ou représentant du peuple
    Jean 6:15 – Luc 12:13,14
    Pour cette raison, il a repris Pierre lorsqu’il a utilisé une arme pour le défendre
    Jean 18:10,11.

    PAUL RESPECTE UNE SOCIÉTÉ LAĪQUE
    A Timothée, Paul a demandé la prière. Non pas, pour une société chrétienne, mais pour une société paisible et tranquille – c’est le meilleur contexte pour les chrétiens et l’évangélisation – 1Timothée 2:1-4.
    L’apôtre met les chrétiens de Rome devant leurs responsabilités d’obéir aux institutions de l’état et notamment « aux magistrats », un terme général qui peut s’appliquer à des gouverneurs et des officiers de la justice et de la police. Il fait même référence aux services fiscaux ! – Romains 13:1-7.
    Plutôt que de donner l’impression de désobéissance civile ne voulant « obéir » uniquement qu’à Dieu, Paul appelle les autorités civiles des serviteurs de Dieu avec une autorité venant de Dieu.
    A Tite, Paul souligne de nouveau sa confiance dans un état laïc – Tite 3:1-2.
    Quand Paul a été injustement traité par des agents de l’état, il n’a pas hésité à jouer la carte de sa citoyenneté romaine pour s’en sortir – Actes 22:22-29.
    Paul avait confiance dans le système et n’hésitez pas à l’exploiter quand il le fallait.

    PIERRE ABONDE DANS LE MEME SENS
    Avec la déclaration de l’apôtre Pierre dans 1Pierre 2:13-17, il est clair que l’église primitive avait un profond respect pour l’état et les autorités civiles. « Honorez le roi, écrit-il, et ses gouverneurs ».
    Ces instances sont en place pour défendre le bien et lutter contre le mal. Une société laïque qui se bat pour le bien contre le mal mérite le respect des chrétiens « à cause du Seigneur ».
    Verset 17, résume nos responsabilités.
     La crainte (profond respect) pour Dieu
     L’amour pour les frères
     Honneur pour le roi (et toutes les autorités)
     Honneur pour tout le monde

    L’ÉGLISE DANS UNE SOCIÉTÉ LAĪQUE
    Le mot grec traduit « église » est EKKLESIA qui signifie littéralement « ceux qui sont appelés à sortir ».
    Les chrétiens sont donc une nation dans une nation.
    Jésus a dit des chrétiens « ils sont dans le monde … mais ils ne sont pas du monde » Jean 17:11,16

    L’église doit accepter sa relation avec le monde et son rôle à jouer comme sel de la terre, une ville sur une montagne – Matthieu 5:13,14
    Elle n’essaiera pas de dominer la société, mais de prêcher l’évangile, d’amener des âmes à Christ et faire avancer le Royaume de Dieu dans les cœurs.

    Une vraie laïcité est un partenaire et non un adversaire à l’Evangile, le laissant s’exprimer avec respect et en toute liberté.

     

     

     

     

    « »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :